dimanche 28 avril 2013

Dassault Aviation maintient ses prévisions pour 2013


Le Falcon 7X
Le chiffre d'affaires de Dassault Aviation a chuté de 30% au premier trimestre, en raison d'une baisse d'activité de sa principale branche, l'aviation d'affaires, mais le constructeur aéronautique maintient ses prévisions pour 2013.






De janvier à mars, le chiffre d'affaires s'est élevé à 662 millions d'euros contre 950 millions un an plus tôt. Pour autant, le groupe prévoit toujours de livrer cette année "environ" 70 Falcon et 11 avions de combat Rafale. Il estime également, comme précédemment, que le chiffre d'affaires 2013 "devrait être supérieur à celui de 2012", selon un communiqué.

Malgré un marché de l'aviation d'affaire convalescent et dont l'avenir est encore incertain, une reprise est attendue par le groupe qui compte présenter dans le courant de l'année, probablement en juin au salon du Bourget, son très attendu nouvel avion d'affaires, le Falcon SMS. Dassault Aviation n'a, pour l'heure, donné aucun détail sur ce nouveau jet privé, dont le programme est qualifié de "grande ambition technologique et commerciale" par Eric Trappier, qui a remplacé Charles Edelstenne en janvier à la tête du groupe.


Le Rafale
De plus, l'optimisme du groupe peut s'expliquer par l'espoir d'une signature prochaine du "contrat du siècle" (comme il a été surnommé dans les médias) avec l'Inde pour 126 Rafale pour une valeurs de 8,9 milliards d'euros. Rappelons toutefois qu'un an après que l'avion français a officiellement été préféré par New Delhi, à l'Eurofighter Typhoon d'EADS et BAE Systems, le contrat est toujours en voie de finalisation. 

Il s'agirait là d'une première vente à l'export pour le Rafale, sur qui pèse une menace de réduction des commandes en France même.


Le drone furtif NEURON
Enfin, il faut ajouter le succès technique du Neuron, démonstrateur technologique du groupe Dassault, qui a marqué l'histoire de l'aéronautique en faisant voler le premier avion (et même drone) furtif européen. Cette réussite laisse présager nombres d'exploitations à long terme dans le domaine des drones de combat; ou même civils.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire