mercredi 4 décembre 2013

SpaceX menace t'il Arianespace ?

SpaceX... un nom qui jusqu'à hier, était encore (presque) inconnu du grand public. En effet, en réussissant, mardi 3 décembre, son premier tir commercial, la compagnie américaine SpaceX est entrée dans le monde très fermé de la conquête spatiale.

Le lancement, mardi 3 décembre, de la fusée Falcon 9


Une première dans le privé

Depuis Cap Canaveral, le mythique site de lancement de la NASA, le lanceur Falcon 9, après deux tentatives avortées, a pu lancer sans encombre un satellite en orbite géostationnaire haute. Il s'agit d'un satellite de télécommunication appartenant au groupe luxembourgeois SES, et représente un investissement de 100 millions de dollars.

C'est la première fois qu'un lanceur privé réussit une telle prouesse, c'est à dire placer un engin de 3 tonnes sur une orbite à 36 000 km.
De plus, la fusée Falcon 9 est réutilisable !
De là a penser qu'il s'agisse d'un concurrent viable pour le groupe français Arianespace, qui dispose d'un quasi monopole pour les lancements commerciaux.. ?

Le spatial a son Tony stark

Selon Jeff Foust, journaliste pour la magazine spécialisé The space review“SpaceX a le potentiel pour devenir un acteur majeur du marché en raison du nombre important de lancements programmés (environ 12 par an) et aussi à cause des prix qu’ils mettent en avant”.
Derrière le succès de cette entreprise, un homme d'affaires visionnaire, Elon Musk. À seulement 42 ans, cet ingénieur américain a déjà plusieurs projets novateurs à son actif comme PayPal, tout en travaillant également pour de grandes entreprises comme Telsa Motors.
Petite info pour le moins originale, Robert Downey Jr. a même confié s’être inspiré de lui pour incarner Tony Stark, le héros de la saga “Iron Man”. 

Elon Musk, en couverture de Time Magazine en mai 2013

Arianespace n'a pas peur

Invité d’honneur mardi à Washington à l’occasion d’un dîner des professionnels du secteur spatial, le nouveau PDG d’Arianespace, Stéphane Israël, est conscient de la menace: “À l’évidence, SpaceX a un contrat important avec la NASA, c’est ce qui leur permet de proposer des prix bas mais ce n’est qu’une stratégie d’entrée sur le marché. Nous ferons face à SpaceX comme nous avons fait face à d’autres compétiteurs. Nous avons pour nous un avantage énorme aux yeux de nos clients, c’est la fiabilité et la disponibilité de notre lanceur”.
Avec ses 60 lancements réussis d'affilé en effet, le groupe Arianespace peut se montrer confiant... 

Pour combien de temps ? Il semble que la nouvelle course à l'espace soit désormais le terrain de jeu des compagnies privées. Elon Musk a même pour ambition l'installation de bases permanentes sur.. Mars.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire