mardi 28 janvier 2014

213 emplois supprimés en Gironde pour Airbus Defense & Space

Photo journal Sud Ouest


EADS, qui est devenu Airbus Group le 1er janvier dernier, sous la présidence de Tom Enders, a annoncé un plan de restructuration de ses activités qui prévoit la suppression de 5800 emplois dans le monde. C'est la branche Espace & Défense qui est la plus touchée. 

Selon une source syndicale interrogée par France 3 Midi Pyrénnées lundi 27 janvier lors du Comité de Groupe qui se déroulait à Toulouse, Airbus Group va supprimer 1070 postes en France d'ici 2017, soit environ 600 dans le sud ouest.

Astrium (branche Espace donc) est la principale victime avec 396 suppressions dans son établissement majeur, situé à Toulouse, et qui compte 2500 employés.
En Gironde, ce sont 213 postes qui disparaîtront à Saint Médard en Jalles, en banlieue bordelaise.

Les autres suppressions concernent la région parisienne : 411 à Elancourt dans les Yvelinnes (Cassidian/Astrium), et 309 aux Mureaux.

Cette réduction d'effectif se partage d'ailleurs essentiellement au niveau mondial entre Astrium pour l'Espace et Cassidian pour la Défense.

Cette nouvelle, anticipée depuis près d'un mois peu paraître surprenante après l'annonce des résultats records du groupe Airbus, l'avionneur ayant dépassé ses objectifs tant en terme de commandes que de livraisons.
Cependant la restructuration globale qu'à entamée le groupe comprend un réajustement des effectifs visant à réduire la branche "Defense & Space" de 42 600 à 37 310 employés
Cette division comprend désormais Astrium, Cassidian, ainsi que l'activité "avions de transport militaire" d'Airbus, à savoir le programme A400M.
Les deux autres divisions d'Airbus Group (3 aujourd'hui contre 4 avant le plan de restructuration) sont la sobrement nommée "Airbus" pour l'aviation commerciale, et "Airbus Helicopters" qui remplace Eurocopter.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire