dimanche 6 avril 2014

Exercice Recce Meet 2014 à Mont-de-Marsan

Le Mirage F1CR participait pour la dernière fois en 2013 

Six escadrons et flottilles de l'armée de l'air et de la marine seront cette semaine (du 7 au 11 avril) mobilisés dans l'exercice Recce Meet, organisé par l'escadron 2/33 Savoie, dernier représentant de la reconnaissance tactique, noble matière qui disparaîtra en juin. 

Un interprète image analyse les photos rapportées par les pilotes

Trois pays européens sont invités dont les Espagnols de l'Ala 12 avec leurs F18,  et les grecs sur RF4-E, mais on devrait également pouvoir apercevoir dans le ciel landais les mythiques Phantom II.
Du coté français, dix avions venant de cinq escadrons différents sont en lice. Cette seconde édition organisée dans l’Hexagone met en compétition les acteurs des missions de reconnaissance des forces armées françaises. Le 2/33 « Savoie » a ainsi convié les escadrons Rafale du 1/7 « Provence », du 2/30 « Normandie-Niemen » du 1/91 « Gascogne » ainsi que la 11e et la 12e Flottille de la marine nationale.

Préparation de mission par les pilotes du 1/91 "Gascogne"

Les acteurs de Recce Meet ont donc à cœur de comparer leurs méthodes de travail.

Au cours de ces quatre jours d’exercice, chaque escadron sera évalué. Cinq missions mettront à l'épreuve le système humain et technique de chaque unité. Un challenge qui repose sur le triptyque pilote, officier renseignement et interprète images. « La première mission consiste à utiliser de manière optimale les capteurs de chaque escadron sur des objectifs bien définis », détaillait le capitaine Blache lors de l'édition 2013 La deuxième mission est une « reconnaissance à vue » de plusieurs objectifs dans une zone spécifiée. Pour cette épreuve, la capacité du pilote à regarder dehors indépendamment des capteurs est déterminante. Les escadrons participeront aussi  et surtout à une mission commune dans un environnement tactique complexe. 

Un trophée sera remis au vainqueur de l’édition.

*Photos tirées de l'édition 2013


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire