mardi 6 mai 2014

Airbus Group revoit à la baisse ses suppressions d'emploi dans la branche Defence & Space (AFP)



La direction d'Airbus group a révisé à la baisse son plan de suppressions d'emploi dans sa branche espace, qui ne devrait plus toucher que 605 postes chez l'ancien Astrium France contre 779 initialement prévu, a-t-on appris de sources syndicales lundi à l'issue du comité central d'entreprise d'Astrium.
125 postes seront épargnés en raison de commandes de satellites meilleures que prévu en septembre 2013 lors de la préparation du plan de restructuration annoncé en décembre. 
Une cinquantaine d'autres suppressions de postes ne seront par ailleurs pas nécessaires, l'effectif réel de la société à fin 2013 étant finalement inférieur de 49 unités à ce qui était comptabilisé par la direction jusqu'ici (environ 6340 CDI).

Le plan rencontre une forte opposition syndicale dans tous les pays concernés.

Airbus Defence & Space devrait perdre 5.290 emplois en Europe sur un total de 42.600, et 514 disparaîtront dans les fonctions centrales (ressources humaines, finances, communication, etc) du groupe.
En France, le CCE d'Astrium devrait rendre un avis le 22 mai avant que le plan soit transmis à l'administration. 
Le principal établissement d'Astrium en France, à Toulouse, emploie environ 2.500 personnes en CDI dans la fabrication de satellites. Le nombre de suppressions d'emplois devrait y être ramené à 180 au lieu de 270.
Les suppressions d'emploi aux Mureaux (Yvelines) devraient être ramenées de 255 à 220. 117 autres suppressions d'emplois sont prévues en région bordelaise, 69 à Elancourt (Yvelines) et 19 à Suresnes (Hauts-de-Seine).


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire