mercredi 28 mai 2014

Angel Thunder: Le CPA 30 et le "Pyrénées" en action en Arizona

Crédits photos Armée de l'Air
Comme ceux qui suivent la page facebook de Pax Aquitania ont déjà pu le voir, du 5 au 16 mai 2014 se déroulait sur la base aérienne de Davis Monthan (célèbre pour ses escadrons d'A10), en Arizona l’exercice de Personnel Recovery (PR - récupération de personnel) Angel Thunder.  
Pour la première fois, deux Caracal de l’escadron d’hélicoptères (EH) 1/67 « Pyrénées » (basé à Cazaux) et deux équipes du commando parachutiste de l’air n°30 (CPA 30 basé à Mérignac) y participaient aux côtés de leurs homologues américains et d’une dizaine d’autres nations.

C'est une soixantaine d’aviateurs "girondins" donc qui, selon l'Armée de l'air, furent déployé à partir du 1er mai 2014. L'occasion de montrer tout leur savoir-faire. 









Cet exercice revêtait une importance particulière, comme l'Armée de l'air l'a signifié dans son communiqué:
Cette participation à Angel Thunder constitue un véritable retour aux sources pour les aviateurs français. En effet, c’est par des commandos américains que les premières unités de l’armée de l’air (CPA 10 et CPA 40) ont été formées en 1994 aux techniques de dépose, de récupération et de sauvetage de pilotes au combat, durant le conflit en ex-Yougoslavie. Aujourd’hui, la France est en pointe dans le domaine de la CSAR (Combat Search and Rescue - recherche et sauvetage au combat) sur la scène internationale. Et ce sont les aviateurs du CPA 30 et de l’EH 1/67 « Pyrénées » qui ont hérité de ce savoir-faire spécifique. « Cela fait trois ans que la France souhaite participer à cet exercice de grande ampleur, déclare le lieutenant-colonel Meyer, officier projet et directeur de l’exercice.Jusqu’à maintenant, notre forte activité opérationnelle ne nous l’avait pas permis. Nous sommes ravis d’avoir pu enfin répondre à l’invitation de l’US Air Force, d’autant que nous sommes l’une des rares nations étrangères à déployer des moyens aériens. »


Deux hélicoptères Caracal et leurs quatre équipages de la base aérienne 120 de Cazaux réalisent des vols quotidiens dans tous les domaines d’action que recouvrent la complexité de la mission CSAR (ravitaillements en vol, évacuations médicales, vols de nuit…). Depuis le 10 mai, de véritables COMAO (Composite Air Operations - dispositif complexe d'aéronefs réalisant simultanément plusieurs missions) sont préparées et réalisées, notamment aux côtés de ravitailleurs C130, d’hélicoptères Apache et Pavehawk, d’un avion-radar Awacs, de chasseurs de type F16 et A10 Thunderbolt II américains. Ces avions d’attaque au sol dédiés au Close Air Support (CAS – appui aérien rapproché) accompagnent et protègent les hélicoptères et les équipes du CPA 30 de la base aérienne de Bordeaux déployés sur le terrain.
À quelques jours de la fin de l’exercice, la French Air Force comptabilise déjà une soixantaine d’heures de vol et plus de 7 heures de ravitaillement en vol.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire