mercredi 13 août 2014

Airbus Group envisage de céder ses parts de Dassault aviation


Airbus Group a annoncé, dans un communiqué en date du 30 juillet, que le groupe pourrait céder sa participation au sein de Dassault Aviation.
Airbus détient actuellement 46,32% des actions de l'avionneur (pour une valeur d'environ 5 milliards d'euros), par jugée par les investisseurs comme à "valeur stratégique limitée". 

Cette possible cession est liée à la vaste réorganisation entamée par l'ex-EADS depuis un an. Elle vise à "optimiser l’accès au marché, réduire les coûts et globalement améliorer la compétitivité du groupe", selon le communiqué de presse. Or, les parts d'Airbus dans Dassault, vieilles de plusieurs décennies, n'ont pour ainsi dire plus d'intérêt aujourd'hui, pour un groupe dont les bénéfices explosent.

La famille Dassault, via la holding "Groupe industriel Marcel Dassault", détient 50,55% des parts et reste donc majoritaire, et surtout décisionnaire. Elle pourrait en profiter pour se renforcer.
L'Etat français lui, qui n'en possède qu'une part symbolique (11%), garde néanmoins un droit de préemption sur les actions de Dassault Aviation détenues par Airbus, intérêt stratégique oblige. Seulement, la tendance est au désengagement pour l'Etat qui a déjà réduit ses parts au début de l'année.

De surcroît, qui acceptera d'investir ces 5 milliards quand il n'y a strictement aucun retour en terme de pouvoir décisionnel à attendre ?


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire