mardi 2 décembre 2014

Décollage en 2020 pour Ariane 6 !

Ce à quoi devrait ressembler Ariane 6 en 2020 selon l'ESA
Ce jour était très attendu. Après près d'un an de questionnement sur la stratégie à adopter en matière de lanceurs (voir les précédents articles sur le blog, au libellé "Ariane"), les 20 Etats membres de l'Agence spatiale européenne (ESA), réunis à Luxembourg, ont validé le programme Ariane 6. 

L'idée était, face aux innovations récentes et surtout à la concurrence, de faire le choix du lanceur le plus compétitif possible. Exit donc le projet Ariane 5ME, qui tenait tant à cœur à l'Allemagne (et ses industriels). Et bonjour Ariane 6 !

La décision a été qualifiée d'historique par les participants qui la comparent à celle qui lança le programme Ariane 5 à Rome en 1985 ! C'est Geneviève Fioraso, Secrétaire d'Etat à l'enseignement supérieur et à la recherche, qui représente la France à cette conférence ministérielle qui se tient jusqu'à demain.

Le budget global consacré aux lanceurs pour les dix prochaines années s'élève à 8 milliards d'euros, dont la moitié pour Ariane 6.  Cette somme inclut également la construction d'un nouveau pas de tir dédié à la petite dernière, toujours à Kourou en Guyane Française. 800 millions d'euros ont également été alloués afin de pouvoir exploiter la station spatiale internationale (ISS) jusqu'à 2020.

Permalien de l'image intégrée

La France (assez largement), et dans une moindre mesure l'Allemagne, sont les poids lourds du programme, puisqu'elles assurent à elles deux la moitié du financement. On retrouve sur le podium l'Italie, toujours bien placée quand il s'agit d'aérospatial. Le lanceur Vega complétera d'ailleurs la gamme Ariane 6, qui devrait elle se diviser en deux lanceurs, selon l'emport envisagé.

En attendant 2020, date à laquelle est prévue Ariane 6,  sa grande soeur Ariane 5 continue sur sa lancée et tentera dans quelques jours un 63ème lancement consécutivement réussi, se rapprochant du record... d'Ariane 4 (74 succès entre 1995 et 2003) ! 
Selon Airbus DS, les fusées Ariane ont mis en orbite plus de la moitié des satellites commerciaux dans le monde. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire