mardi 9 décembre 2014

Français et britanniques partageront le MCO de l' A400M



La Direction générale de l’armement (DGA) et  le DE&S, son homologue britannique, ont notifié à Airbus DS un contrat commun concernant le maintien en condition opérationnel (MCO, ou maintenance) de leur flotte d'A400M, dont la livraison ont débuté. Une initiative pas si anodine...

Ce contrat couvre le MCO des avions et inclut la mise en place d’un stock partagé de pièces de rechanges et des services d’ingénierie de maintenance au profit des deux armées de l’air.
Les différents responsables s'en sont d'ailleurs félicités. Pour le secrétaire d’État britannique Philip Dunne, « la signature de ce contrat commun pour le soutien de la flotte d’avions A400M Atlas est l’aboutissement de plusieurs années de discussions franco-britanniques fructueuses ; c’est un jalon important pour notre coopération croissante, au cœur des accords conclus sous couvert du traité de Lancaster House portant sur la coopération en matière de défense et de sécurité ».
Du coté français, le Délégué Général pour l’Armement, Laurent Collet-Billon, a lui déclaré que « l’intention est de développer plus encore les activités de coopération initiales dans le domaine du MCO quand c’est faisable et que ceci génère un gain en coût/efficacité. Le contrat qui vient d’être signé démontre sous le leadership franco-britannique, la valeur ajoutée d’une approche commune du soutien ; il ouvre la voie à nos partenaires sur l’A400M pour avancer plus loin dans cette direction ».

Si j'évoque cette signature, c'est non seulement car le MCO est un des fers de lance de l'aéronautique bordelaise (SIMMAD à Mérignac, banc d'essais des moteurs A400M à Bordeaux,...), mais aussi et surtout car une telle mutualisation est importante et significative. Ce qui m'amène à évoquer l'Europe de la Défense, étrange quand on parle de coopération franco-britannique....

Je me souviens avoir étudié les directives de l'AED (Agence Européenne de Défense) qui prônent depuis longtemps cette mutualisation en matière de maintenance aéronautique. Le transport aérien est d'ailleurs la principale (et seule) avancée si on peut encore parler d'une Europe de la Défense. L'EATC, pour Europe Air Transport Command, basé à Eindhoven aux Pays-Bas depuis 2010, a d'ailleurs servi avec efficacité dans les opérations au Mali et en Centrafrique.

Paradoxalement, Lancaster House, un traité bilatéral avec le Royaume-Uni, fait bouger les lignes là ou l'on bloque depuis toujours... ironique non ?

JPEG - 44 ko
Un banc d'essais pour moteur d'A400M, tel qu'on en trouve à Bordeaux
Photo : © Eric Drouin / Snecma

7 pays (Allemagne, Belgique, Espagne, France, Luxembourg, Royaume-Uni et Turquie) ont pour le moment commandé à eux tous 170 A400M. 7 ont été livrés par Airbus DS, dont 5 à la France, 1 à la Turquie, et 1 donc, au Royaume-Uni.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire