mercredi 10 décembre 2014

Turbomeca célèbre les 40 ans de son moteur Arriel et s'impose en Australie


Safran/Turbomeca indique qu'un contrat vient d'être signé avec Boeing Defence Australia pour la fourniture à l'armée australienne d'un service de support pour une nouvelle flotte de 15 hélicoptères. Ceci alors que l'on fête les 40 ans du premier vol de son célèbre moteur Arriel.

Le 7 décembre 1974, sur un hélicoptère Gazelle, le motoriste Turbomeca, faisait voler pour la première fois son moteur Arriel, sur son centre d’essais en vol de Pau. Le moteur sera certifié en 1977.
11.500 moteur Arriel ont été produits, cumulant ensemble plus de 42 millions d’heures de vol, sur plus de 40 modèles d'hélicoptères différents. Le dernier né de la gamme, l’Arriel 2E (photo ci-dessus, ©Turbomeca) est entré en service en août 2014.
Pour l'anecdote Turbomeca souligne dans un communiqué que toutes les 15 secondes, un hélicoptère équipé d’un moteur Arriel décolle quelque part dans le monde !

D'un moteur à l'autre 

Alors que l'on fête le moteur Arriel, l'actualité la plus chaude concerne le Arrius 2B2 (photo ci-dessous, ©Turbomeca).
C'est la filiale Turbomeca Australasia, basée près de Sydney, qui a signé en novembre un contrat de support avec Boeing Defence Australia. Il s'agit d’un service de support à l'heure de vol pour les 15 futurs hélicoptères biturbines EC135 T2, équipés de ce modèle de moteur donc, et destinés à la Royal Australian Navy et à l'Armée australienne pour la formation de ses pilotes.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire