mardi 20 janvier 2015

Aéronautique et spatial tirent toujours plus le Sud-Ouest vers le haut


L'Insee et le pôle de compétitivité Aerospace Valley ont présenté en ce jour une étude sur l'activité de la filière aéronautique et spatiale dans les régions Aquitaine et Midi Pyrénées en 2013 et 2014. Comme on pouvait s'y attendre, les chiffres sont bons.

Passons sur le volet militaire, qui, vous le savez si vous suivez ce blog, dépendra beaucoup de ce que 2015 réserve au Rafale. Il n'est pas concerné par cette étude.
En ce qui concerne l'aéronautique civile, c'est toute l'industrie, Airbus en tête, qui tire profit de la tendance actuelle, tendance qui voit s'accroître le trafic aérien international.Le chiffre d’affaires de la filière, sous traitant inclus, augmente de 7%, à 10,7 Mds €. Même l'aviation d'affaire en profite également, comme Dassault par exemple, on retrouve environ 75% de l'activité dans l'agglomération toulousaine et sa région. 



Aéronautique et spatial concentrent 10% des salariés du privé dans le sud ouest !

Les chiffres de l'Insee dévoilent que 123 800 salariés évoluent dans 1015 entreprises en Aquitaine et Midi-Pyrénées.
L’emploi salarié a progressé de 3,5% dans l’ensemble de la filière aéronautique et spatiale du grand Sud-Ouest en 2013, soit 4200 emplois salariés supplémentaires. Près de 3000 emplois ont été créés dans la chaîne d’approvisionnement.

Seule inquiétude, les services spécialisés comme l'ingénierie ou l'informatique, qui pourraient pâtir de la fin du développement de grands programmes qui passent en phase de production.

Pour 2014, on espérait 3600 embauches, mais ces chiffres se sont avérés difficiles à atteindre, notamment en ce qui concerne les cadres et les jeunes. 

Agnès Paillard, dirigeant Aerospace Valley, et jean Philippe Grouthier,
directeur de l'Insee Midi-Pyrénées, lors de la conférence de presse

Au final, même si les filières aéronautiques et spatiales s'attendent à connaître une croissance à deux chiffres (12% en 2012 et 13% en 2013), l'optimisme reste de mise, comme l'a très bien exprimé Agnès Paillard, présidente d'Aerospace Valley: «Le secteur de l’aéronautique va poursuivre son activité à un niveau soutenu. Ce sera peut-être plus difficile pour le spatial. Mais au final, on peut dire que tout le monde nous envie…»


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire