mardi 13 janvier 2015

Rafale en Inde: négociations à Paris sur les blocages


La pièce continue. Alors que du côté russe on continue d'assombrir le tableau et de prédire la mort du deal, une délégation indienne de haut rang est en ce moment à Paris pour tenter de rapprocher les positions des deux parties dans la négociation portant sur la vente par Dassault Aviation de 126 Rafale à l'Armée de l'Air indienne. 

Le secrétaire à la défense en personne, Radha Krishna Mathur, est présent à Paris et rencontre Jean-Yves Le Drian en ce jour. Il est accompagné d’un haut responsable de HAL (Hindustan Aeronautics Limited), l'industriel qui aura la charge de la production de Rafale sur place (sur les 126 avions, l’appel d’offres prévoit que les 18 premiers soient fabriqués en France à Mérignac, et les 108 suivants en Inde par HAL, transferts de technologies inclus).

Si l'on croit la communication récentes des politiques, il ne reste que des détails à régler, mais des "détails" tout de même conséquents ! Jouant de sa position de force, l'Inde tenterait de faire reposer la responsabilité de la production totale sur Dassault Aviation, ce qui du côté français, laisse perplexe. C'est un peu, pour être trivial, "vouloir le beurre et l'argent du beurre": une usine en Inde, des transferts de technologies énormes, et maintenant la responsabilité sur l'avionneur français. 

Quoiqu'il en soit, nous saurons ce qu'il en est en mars (fin de l'année fiscale), ou avril, lors de la visite en France du premier ministre indien Narendra Modi.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire