jeudi 5 février 2015

Export: Des Rafale égyptiens déjà à l'assemblage à Mérignac ?

La chaîne d'assemblage du Rafale à Mérignac (33)
©Stéphane Lartigue
Nous en parlions ici il y a peu, l'Egypte veut des Rafale et une FREMM, elle les veut vite, mais n'en a pas vraiment les moyens, et demande d'énormes garanties françaises (tout est ici, dans le précédent article).
Une nouvelle délégation est présente à Paris cette semaine, et il semblerait  que le choix égyptien soit bel et bien arrêté ! 24 Rafale, ainsi qu'une frégate multi-missions. Cerise sur le gâteau, la garantie française demandée ne s’élèverait plus qu'à 50% du montant des contrats.

La volonté est donc ferme, le plan de financement est bien avancé, mais il restera ensuite à faire intervenir les banques (comme c'est le cas en matière de grands contrats).. et à ce stade, valider le contrat et recevoir un acompte qui pourrait s'élever à 500 millions d'euros, pour un contrat représentant 5 à 6 milliards d'euros.

Là où les choses deviennent, disons le, originales, c'est que l'Egypte compte être livrée dès les mois qui viennent. Il faudrait donc ponctionner sur les commandes des armées françaises, en sortie d'usine... 
En ce qui concerne le Rafale, la chose était calculée, enfin espérée surtout, puisque la Loi de Programmation Militaire misait sur son exportation à très court terme. Il se pourrait donc que des Rafale actuellement en phase d'assemblage sur la chaîne de Dassault à Mérignac, qui en produit 11 par an, portent bientôt la cocarde égyptienne. 
La FREMM en question, elle, est presque achevée dans les chantiers de DCNS.

Un soulagement pour nos industriels et l'Etat d'un côté, un effort de plus pour nos armées (les marins surtout) qui devraient patienter encore... 

Rappel: Outre l'Egypte, le Qatar et l'Inde sont attendus comme premiers clients du chasseur de Dassault Aviation. Une année 2015 décisive.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire