mercredi 25 mars 2015

Des news chez Dassault. Et les premières images des Rafale égyptiens

 

Alors que se déroulait à Istres la cérémonie de livraison des deux premiers Mirage 2000H modernisés à l'Inde, on découvre que les premiers Rafale destinés à l'Egypte sont sortis de la chaîne d'assemblage de Mérignac.
De son côté Airbus a vendu un second lot de ses parts de Dassault Aviation.

Encore une fois, il faut remercier Vincent Massé, spotter de son état, qui nous ramène de précieux clichés d'un Rafale sur le Tarmac de Bordeaux-Mérignac, le dernier des 3 premiers qui ont décollé pour Istres. Comme j'avais soumis l'hypothèse très tôt sur le blog, si ces Rafale "égyptiens" sont déjà prêts (pas encore de matricule ou de bande orange cependant), alors que le contrat a à peine un mois, c'est qu'ils étaient déjà présents sur la ligne d'assemblage avant sa signature, mais destinés à l'Armée de l'air française. 

Voici venu le temps de la formation pour les pilotes égyptiens qui devront être opérationnels cet été.



A Istres, l'Inde réceptionne ses Mirage rénovés

Les 2 premiers Mirage 2000 modernisés indiens. Photo P. Sagnes

Les 3 Rafale ont retrouvé à Istres d'autres chasseurs de Dassault, avec du kilomètre ceux-ci, en l’occurrence les Mirage 2000 indiens modernisés. Il s'agit des mêmes Mirage cités sur le blog vendredi dernier. Une cérémonie officielle était organisée, l'occasion de faire le point sur la coopération industrielle franco-indienne.

En présence de nombreux officiels, dont l'ambassadeur indien en France, Thales et ­Dassault ont insisté sur le partenariat industriel que l'aéronautique française s'emploie à développer en Inde, où le mot d'ordre des politiques est désormais "Make in India".
C'est d'ailleurs HAL (Hindustan Aeronautics Ltd) qui modernisera les autres Mirage 2000, entre 40 et 50. 

Maise Rafale n'a pas tardé à voler la vedette et à s'attirer les feux des projecteurs, la très attendue signature du méga contrat indien étant attendue pour avril, lors de la visite du PM Indien à Paris. Selon Eric Trappier, « 95% » du contrat est acté et le Rafale « marquera donc l’étape logique suivante », dans la doctrine du Make in India. 108 des 126 appareils seront assemblés par HAL en Inde.

Le Rafale peut bien remercier son aïeul le Mirage qui a permis de bien préparer la supply chain locale.


Airbus se désengage un peu plus de Dassault

Enfin, du côté de la bourse, Airbus Group a procédé à une seconde cession de parts de Dassault Aviation. 17,5% du capital pour 1,64 milliard d'euros ! Alors que le groupe Airbus en possédait 46,3% encore fin 2014, il ne lui en reste plus désormais que 24,6%.

En effet, Airbus juge désormais sa participation au capital de Dassault Aviation comme "non stratégique" et s'est engagé dans un processus de retrait. 8% avaient été cédés en décembre, et directement récupérés par Dassault.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire