lundi 27 avril 2015

A Mérignac, MSF se mobilise après le séisme au Népal

MSF Logistique sur l'aéroport de Bordeaux - Photo Didier Bonrepaux
Comme vous le savez, un séisme de magnitude 7.9 a frappé samedi la chaîne de l’Himalaya et plus précisément le Népal et sa capitale Katmandou. Le bilan provisoire est à cette heure de 2500 victimes et plus du double de blessés. L'aide humanitaire internationale s'organise, notamment à Bordeaux où MSF base sa logistique.

Outre les habitants dans tout le Népal (une partie de l'Inde est également touchée), près de 800 alpinistes de toutes nationalités sont disséminés dans le massif de l'Everest, les campements et voies d'accès ayant été ravagés par les avalanches qui ont suivi le tremblement de terre et ses répliques.

Etats et ONG se lancent donc dans une course contre la montre pour apporter l'aide nécessaire dans les plus brefs délais. Médecins Sans Frontières notamment, qui dispose déjà de 4 équipes sur place , s'apprête à envoyer à celles-ci 50 tonnes de matériel, dont 3000 kits médicaux. Certains pour la consultation, d'autres pour l'hospitalisation, avec notamment des blocs opératoires. Tout dépendra du diagnostic des besoins qui est actuellement réalisé sur place.

C'est depuis Mérignac, à proximité directe de l'aéroport de Bordeaux, que MSF Logistique gère le transport de son fret. L'ONG y emploie 110 personnes de façon permanente.

MSF Logistique est implantée depuis 1992 à Mérignac, et a d'ailleurs tout récemment inauguré l'extension de sa plate-forme, avec un bâtiment ultra-moderne de plus de 6000 m² , doublant ainsi sa capacité de stockage et en faisant un des plus importants pôles d’acheminement d’aide humanitaire du monde. Sa mission: pouvoir apporter cette aide n'importe où dans le monde, en 48H. En 2014, plus de 3600 tonnes de fret ont ainsi été expédiés dans 72 pays.

Avant de savoir si des A400M de l'Armée de l'air seront impliqués dans l'aide française, (l'aéroport de Katmandou est à l'abandon depuis le séisme, rendant l'approche des avions civils particulièrement compliquée) c'est à MSF qu'il revient de réaliser cette mission d'envergure quasi militaire.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire