mardi 21 avril 2015

La Région Aquitaine inaugure l'Institut des Afriques


Vendredi 17 avril est né à Cenon (banlieue bordelaise, rive droite) l' "Institut des Afriques" ! En effet, Alain Rousset, président du Conseil régional d'Aquitaine a inauguré cet institut qui aura pour mission de renforcer le lien déjà très fort entre la métropole bordelaise et l'Afrique. Pour l'occasion un événement était organisé au Rocher de Palmer.

Je m'y prends un peu en retard et le regrette. L'Afrique et Bordeaux ont un lien traditionnellement très fort, que ce soit dans l'Histoire et dans le présent, pour de bonnes ou, au contraire de mauvaises raisons. C'est un lien que nous retrouvons dans l'activité culturelle et académique par exemple. Les cursus spécialisés de(s) l’Université et de l'IEP de Bordeaux peuvent en témoigner depuis des décennies.

Je n'aborde même pas l'histoire politico/stratégique du continent africain, qui reste encore en 2015 le principal terrain d'intervention des armées françaises....

Il faut donc se réjouir de la création de l'IdAf. Trois missions "essentielles" lui sont confiées par ses fondateurs:
  • Impulser et soutenir les activités en rapport avec les Afriques sur nos territoires.
  • Favoriser la collaboration entre les acteurs universitaires, culturels et associatifs.
  • Faire rayonner au niveau national et international la spécificité de nos liens avec les Afriques.
L'Institut entend aussi élargir l'offre de formation et d'accompagnement à destination des entreprises qui souhaitent développer des activités avec les pays africains.

L'Institut des Afriques, dont vous pouvez consulter ici les statuts accordés par la Région, recevra de cette dernière 45.000 euros pour 2015, année de démarrage. 

Communiqué:
Bordeaux et l’Aquitaine entretiennent avec les mondes africains des relations multiples et anciennes, faites d’ombre et de lumière. Aujourd’hui, les Afriques y tiennent une place importante, plus importante qu’ailleurs en France sans doute : qu’il s’agisse de la coopération décentralisée, de la recherche et de l’enseignement, de l’action solidaire, de la création artistique et littéraire, du commerce, de la présence de diasporas, il y a là autant de raisons qui justifient la création de l’Institut des Afriques. 
L’IdAf a pour objectif de valoriser les dynamiques africaines dans notre région et notre ville, dans leurs composantes culturelles, universitaires, économiques mais également dans leurs dimensions solidaires et citoyennes. Il entend être un référent en la matière, capable d’identifier et de faire travailler ensemble des acteurs de différents horizons partageant cette même préoccupation. A cet effet, l’action de l’IdAf s’organise autour de trois missions : 
Impulser et soutenir les activités en rapport avec les Afriques sur nos territoires : évènements, conférences, journées d’étude, expositions, bibliothèques, manifestations artistiques etc… 
Favoriser la collaboration entre les acteurs : entrelacer les dynamiques de travail universitaire, culturelle, associative, etc. pour proposer une démarche innovante en matière de politiques publiques territoriales tournées vers les Afriques.
Faire rayonner au niveau national et international, la spécificité de nos liens avec les Afriques, dans une approche renouvelée et actualisée. 
 
Structure fédérative, l’IdAf est né de la volonté d’acteurs aquitains et bordelais engagés, à différents titres, dans le travail avec et sur les Afriques : Cap-Coopération, le COSIM- Aquitaine, le centre de recherches universitaire Les Afriques dans le monde (Sciences Po Bordeaux), l’IFAID, MC2A, le RADSI, le réseau Genre en action, et la Région Aquitaine. Il est ouvert, sans exclusive, à d’autres acteurs du territoire régional et métropolitain. 
René Otayek, président de l’Institut des Afriques

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire