vendredi 10 avril 2015

L'Inde achète dans l'urgence 36 Rafale, tous construits en France (MAJ)

Un Rafale aux couleurs de Tiger Meet
Un pavé dans la mare ce matin: On apprend de diverses sources que pendant l'actuelle visite à Paris de Narenda Modi, le Premier Ministre indien, une annonce sera faite (vendredi ou samedi) concernant l'achat immédiat de 36 Rafale(chiffre modulable) "sur étagère" pour 4 milliards d'€. Le contrat initialement attendu, le "MMRCA", impliquant 126 appareils, serait-il remis en cause ?

MAJ: C'est confirmé ce soir à l'Elysée où François Hollande et Narenda Modi ont annoncé en conférence de presse l'achat par l'Inde de 36 Rafale de Dassault Aviation. Le contrat MMRCA pour 126 autres appareils est toujours d'actualité.

Alors que du côté indien, on s'évertuait à marteler le discours du "Make in India", visant à promouvoir et développer l'industrie aéronautique et militaire locale, tandis qu'on a de plus en plus de mal à assumer le rôle de premier importateur mondial d'armement, il semble que toute cette doctrine vienne de voler en éclat... 

En effet, lassé des négociations sur le contrat MMRCA, le gouvernement indien ferait jouer une option qui prévoit l’achat sur étagère de 36 Rafale, TOUS fabriqués en France
Pour rappel, le contrat "MMRCA" prévoit la vente de 126 Rafale, 18 fabriqués en France, 118 en Inde avec les transferts de technologies que cela implique. Seulement voilà: 
  • L'Armée de l'air indienne est pressée. Elle a cruellement besoin d'avions modernes.
  • Les négociations traînent en raison des questions de responsabilités concernant les avions assemblés sur place.
  • Reconstituer une sous-traitance sur place rencontre de grandes difficultés.
  • Le coût du deal aurait explosé, passant du simple au double, quasiment 20 milliards d'euros.

Une question reste floue. Le "contrat du siècle" est-il toujours d'actualité ? Selon le blog indien News Warrior, il pourrait être tout simplement abandonné, le gouvernement indien lui préférant le mode du gré à gré, qui lui évite de passer par la procédure de l'appel d'offres. Une autre source, plus optimiste, évoque 126 + 36.

En tout cas côté français, le bénéfice est immédiat. En attendant de savoir si les commandes atteindront le nombre initial de 126 Rafale, ou même supérieur, ces 36 appareils assurent un peu plus (après les 24 égyptiens) l'avenir de la Loi de Programmation Militaire 2014/19. De quoi même enfin accélérer les cadences à Mérignac.
Et c'est bien là le vrai bénéfice de ce "nouveau" contrat indien: Tous les avions fabriqués en France. Un argument pour l'emploi et l'industrie nationale que ne manqueront pas de rappeler François Hollande, élus ou industriels.

A suivre... Cet article sera mis à jour au cours des évolutions.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire