jeudi 16 avril 2015

SOFINS: Les implantations des Forces Spéciales en Aquitaine

A l'occasion du SOFINS, salon professionnel dédié aux forces spéciales, il est bon de rappeler à quel point celles-ci sont fortement implantées en région Aquitaine. Traditionnellement, ou au contraire récemment installés, ces régiments émaillent le territoire aquitain, en faisant un lieu de prédilection et facilitateur de synergies pour l'élite de nos armées.


Attention: il vous faudra différencier les formations Terre des formations Air, celles interarmes de celles interarmées.. de même toutes ne font pas forcément partie du COS ! C'est pourquoi j'ai essayé de résumer ces informations le mieux possible dans le détail à lire ci-dessous.
Quoiqu'il en soit, vous constaterez que l'Aquitaine est un terrain d'entraînement idéal pour les forces spéciales, car elle réunit à la fois les hommes et les moyens, en premier lieu les hélicoptères.

Brigade des Forces Spéciales Terre:

La Brigade des Forces Spéciales Terre (BFST) regroupe les unités des forces spéciales de l'armée de Terre, chacune dotée d’une expertise particulière: le 13eRDP pour recherche humaine et renseignement stratégique; le 1er RPIMA pour l'action spéciale et le 4ème RHFS pour l'aérocombat.
L'Etat Major de la BFST est à Pau où elle s'accompagne de l'Etat-major renforcé de sa Compagnie de Commandement et de Transmissions (Pau), pour le commandement et les liaisons des opérations spéciales.
LA BFST peut être amenée à agir à la fois pour le Commandement des Opérations Spéciales (COS) et la Direction du Renseignement Militaire (DRM).

Vous remarquerez sur la carte ci-dessus que toutes les unités composants la BFST sont basées en Aquitaine. Nous allons les détailler par la suite.


13ème Régiment de Dragons Parachutistes:

Le "13" lors d'un entraînement grand froid en Suède en 2014. ©EMA
Le 13ème régiment de dragons parachutistes (ou 13e RDP, ou "13") est une formation interarmes spécialisée dans la recherche du renseignement par des moyens humains. Héritier des « dragons de Monsieur » au 18ème siècle puis devenu 13e régiment de dragons sous la Révolution et l'Empire, le 13 devient depuis son implantation au camp de Souge près de Bordeaux en 2011 un des chouchous du public, du fait notamment d'une médiatisation maîtrisée (exemple).

Le 13e RDP est aujourd'hui de toutes les opérations extérieures dans lesquelles notre pays est engagé.


1er Régiment Parachutiste d'Infanterie de Marine:

© Lionel De Souza
« Qui ose gagne ». La devise du 1er Régiment de Parachutistes d'Infanterie de Marine (1er RPIMA) de Bayonne est probablement l'une des plus célèbres, directement héritée du Special Air Service de la RAF. Les « bérets rouges » du 1er RPIMA sont en effet les héritiers des parachutistes SAS de la France Libre de la Seconde Guerre Mondiale. Ils sont également connus historiquement pour leurs actions en Indochine ou encore en Algérie.

Le 1er RPIMa est subordonné à la BFST de Pau, on rentre là dans le coeur de l'action. La spécificité du 1er RPIMA, ce sont ses compagnies RAPAS, pour "Recherches Aéroportées et Actions Spéciales".
Chaque unité RAPAS met en œuvre des matériels spécifiques très diversifiés : matériels propres à l'infanterie aéroportée, armes longues et de poing de haute technologie, armes d'appui classiques (mortiers, MILAN, canons de 20 mm), moyens de communication, de traitement de l'information et d'optronique de dernière génération, matériels spécifiques nautiques, de montagne et de jungle.



4ème Régiment d'Hélicoptères des Forces Spéciales:

©EMA
Le 4ème Régiment d'Hélicoptères des Forces Spéciales (4e RHFS) de Pau, est le bataillon d'hélicoptères des forces spéciales de l'armée de Terre.

Seule composante aéromobile interarmées dédiée aux forces spéciales françaises, le 4e RHFS a pour mission d’appuyer ou de conduire, en tout temps et en tout lieu, de jour ou de nuit, les opérations spéciales. 
Seuls la France, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis disposent de telles unités uniquement dédiées aux forces spéciales. Doté de tous les types d’hélicoptères de combat en service dans l’aviation légère de l’armée de Terre (ALAT),

C'est le 4e RHFS qui fut le premier à intervenir lors du lancement de l'opération Serval le 11 janvier 2013 pour stopper les djihadistes qui descendaient vers le sud du Mali, le Chef de bataillon Damien Boiteux perdant la vie ce jour là.


Escadron d'Hélicoptères 1/67 "Pyrénées":


Nous rentrons maintenant dans le giron de l'Armée de l'Air, dont l'Aquitaine est l'un des terrains favoris. L'Escadron d'Hélicoptères 01.067 « Pyrénées », basé à Cazaux sur le bassin d'Arcachon, réalise des missions de recherche et de sauvetage au combat (RESCO), ainsi que des missions au profit du COS (commandement des opérations spéciales).

L'instrument de prédilection du "Pyrénées" depuis 2006 est l'EC725 Caracal (il reste encore de vénérables PUMA), hélicoptère multifonctions parfaitement adapté au spectre des opérations spéciales.

Preuve de son importance, l'escadron intégrera le COS à l'été 2015 ! (Malgré la nature de ses missions, il n'en faisait en effet pas encore parti !)


Commandos Parachutistes de l'Air N°30:


Enfin, le Commando Parachutiste de l'Air N°30. Établi sur la base aérienne 106 de Bordeaux-Mérignac, le CPA 30 ne fait pas à proprement parlé parti des forces spéciales, au contraire son cousin du CPA 10 à Orléans.
Cependant, ses missions comme ses équipements pourraient laisser penser le contraire ! Les commandos Aramis, Athos et d'Artagnan comme ils se surnomment, sont notamment spécialisé dans la RESCO, En cela, ils sont naturellement très proches de l'escadron d'hélicoptères Pyrénées.


* Vous remarquerez qu'un avion de chasse s'est glissé sur la carte des implantations au début de l'article. Il s'agit bien sûr de l'escadron de chasse 2/30 Normandie Niemen sur la BA 118 de Mont-de-Marsan (eh oui les Landes avaient leur rôle à jouer !). Spécialisé dans la reconnaissance et le renseignement, le Normandie Niemen a retiré du service en 2014 les magnifiques Mirage F1CR. Il vole désormais sur Rafale au standard F3.
Il est courant de voir le Normandie Niemen s'entraîner avec les forces spéciales.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire