jeudi 4 juin 2015

Espace - Le vaisseau IXV star des "ARA Days" à Arcachon

"IXV"
La 5ème édition des ARA Days, salon dédié aux engins spatiaux et plus précisment à la rentrée dans l'atmosphère, s'est déroulée du 18 au 20 mai à Arcachon. Cela quelques semaines après la réussite du vol expérimental de "IXV", le prototype européen de vaisseau.

Il était attendu sur le bassin, mais malheureusement et pour des raisons de sécurité, la star "IXV" (pour "Intermediate eXperimental Vehicle") n'est pas apparue à Arcachon ! Le 11 février dernier, ce prototype de l'Agence Spatiale Européenne et conçu par Thales Alenia Space réussissait parfaitement sa rentrée dans l'atmosphère terrestre après avoir été largué depuis une fusée Vega et réalisé un survol du cercle arctique en orbite. Ce projet auquel sont associés France, Allemagne, Belgique, Espagne, Italie, Japon, Pays-Bas, et Suisse marque le retour de l'Europe dans la courses aux vols habités dans l'espace.

Depuis son retour, IXV a été exposé chez Herakles (qui a conçu son nez en carbure de silicium résistant à 2400°C) au Haillan en banlieue bordelaise. L'Aquitaine est d'ailleurs traditionnellement en pointe dans le domaine de la rentrée atmosphérique, que l'on parle de l'épopée Ariane ou des missiles balistiques nucléaires.

L'IXV chez Herakles au Haillan portant les stigmates de son aventure

Une année particulièrement propice à la réunion de l'Atmospheric Reentry Association (ARA), qui rassemble des spécialistes mondiaux des véhicules et systèmes spatiaux ayant la capacité de rentrer dans l'atmosphère. Les ténors du domaines étaient représentés comme .le CNES, Airbus, Aviospace, Safran Herakles, le CEA et comme susmentionné Thales Alenia Space.
Observation, météorologie, télécommunications, ou encore GPS européen avec Galileo... nombreux sont les domaines où les européens a des cartes à jouer dans les prochaines années.

Mais surtout, c'est la perspective de faire aller et venir des humains qui fait aujourd'hui rêver. L'Europe, avec les lanceurs Ariane principalement, a déjà acquis le respect des autres nations phares du spatial pour son incroyable fiabilité dans le domaine civil. Un atout déterminant dans le marché de plus en plus concurrentiel du lancement de satellites, marché qui s'ouvre désormais à des lanceurs privés. Mais nous sommes en ce qui concerne le transport d'astronautes en retard en comparaison des USA bien sûr, de la Russie, ou même de la Chine aujourd'hui.
Un retard qui a n'en pas douter peut être comblé grâce à l'excellence de l'industrie du spatial en Europe, notamment en France et en Italie.

La prochaine étape est d'ailleurs incarnée par le projet Pride (Program for Reusable In-orbit Demonstrator in Europe). Contrairement à l'IXV, ce nouveau prototype sera en mesure d'atterrir sur une piste comme un avion. Par ses caractéristiques il devrait être assez proche de la mininavette américaine X-37B, qui volé récemment. Rendez vous fin 2015 pour des décisions qui marqueront peut être l'histoire des pionniers de l'espace.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire