mercredi 1 juillet 2015

Le ministre Le Drian en visite au 5ème RHC de Pau

JYLD dans le cockpit d'un hélicoptère Tigre du 5e RHC - source Twitter officiel

Le ministre de la défense a effectué lundi 29 juin une visite du 5ème Régiment d'Hélicoptères de Combat de Pau. Avec en prime le luxe d'un petit vol à bord du Tigre !

Jean-Yves Le Drian a donc repris sa visite du monde hélicoptériste béarnais, après avoir dû interrompre sa visite du motoriste Turbomeca à Bordes vendredi au moment de l'attentat en Isère.
L'occasion cette fois de se rendre au sein des forces de l'ALAT, et donc plus précisément du 5ème RHC. Le ministre de la défense a pu constater les capacités en matière de maintenance et de simulation, et surtout s'offrir un petit tour en place arrière à bord du redoutable EC-665 Tigre (version HAP).

Mais comme souvent visite rime avec annonces, il en a aussi profité pour révéler qu'un investissement de 80 millions d'euros était sur les rails afin de permettre l’accueil en 2017 des NH90 Caïman, qui apporteront au 5ème RHC (comme au 4ème RHFS) de nouvelles capacités presque révolutionnaires quand on pense que l'actuel hélicoptère de transport Puma a été conçu dans les années 1960. 
Un rappel également, la LPM actualisée prévoit 7 Tigre et 6 Caïman supplémentaires. Les hélicos sont en effet devenus un sujet prioritaire pour le Ministère, une opération extérieure comme Barkhane au Sahel s'étirant sur un espace géographique semblable.. à l'Europe.

Un régiment qui voit aussi le mercato des officiers bouleverser son organigramme. Ainsi, le colonel Stéphane Richou cédera sa place ce jeudi 2 juillet  au colonel J-A Casanova. Je me permets de citer le blog de Jean Marc Tanguy s'agissant du parcours de ces 2 officiers. "Le colonel J-A Casanova est un ancien pilote de Puma et de Cougar titulaire de 1800 heures de vol a servi au 4e RHCM, au 1er RHC, au 6e RHC, ainsi qu’au 5e RHC comme chef BOI. Il était jusqu’alors en charge du territoire national au cabinet du ministre.
Le colonel Richou va pour sa part s’envoler pour le COMALAT, où il va travailler, comme d’autres, à la montée en puissance de la future brigade d’aérocombat. Son futur commandant de brigade était son commandant d’unité, lorsqu’il était arrivé au 5e RHC."


NB: Agenda de ministre pour moi même et mes confrères de l'ANAJ-IHEDN puisque nous aurons la chance de réaliser le même parcours aujourd’hui, et de visiter Turbomeca pendant la matinée puis le 5ème RHC. Les hélicoptères sont décidément à l'honneur !




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire