vendredi 31 juillet 2015

Les restructurations 2016 du Ministère de la Défense en Aquitaine

Le document résumant les principales mesures de restructuration du Ministère de la Défense pour l'année 2016 vient de paraître. En ce qui concerne les Régions Aquitaine/Poitou/Limousin, un certain nombre d'ajustements sont à noter.

Comme on pouvait s'y attendre, pas de grosse révolution à venir, en Aquitaine notamment, la région ayant, avouons le, largement profité des derniers Livres Blancs (2008 & 2013) et LPM. Quelques ajustements cependant, dont certains à forte symbolique, comme du côté des drones, de la cyberdéfense, ou du service volontaire.

  • Un commandement des forces spéciales terrestres sera créé à Pau à la place de l’état-major de la brigade de forces spéciales terre.
  • Un des 3 centres d'expérimentation du Service militaire volontaire (SMV) ouvrira à La Rochelle.
  • Le commandement de la marine de Bayonne est dissous.
  • Dans le cadre de la montée en puissance du drone REAPER, l’escadron de drones Belfort de la base aérienne 709 de Cognac sera densifié.
  • Une classe sera ouverte à l’école d’enseignement technique de l’armée de l’air de Saintes.
  • Dans le cadre de la Direction interarmées des réseaux d’infrastructure et des systèmes d’information de la défense (DIRISI) et de son projet de modernisation « Quartz », un nouveau centre de développement des applications de défense sera créé et implanté à Bordeaux.
  • Le dépôt des essences de Cazaux sera renforcé (annexe de Mérignac). 
  • Le centre expert pour les ressources humaines civiles de Bordeaux fera l’objet de rationalisation-optimisation pour une gestion efficiente des effectifs.


J'évoque ici la région Aquitaine, dans sa version 2016, à ne pas confondre avec la Zone de Défense Sud Ouest qui réunit cette future Aquitaine donc, et l'autre grande région du sud ouest qui fusionne Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon.

Le document de 16 pages est librement consultable et téléchargeable ici.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire