vendredi 28 août 2015

Création de la 8e Escadre de chasse sur Alpha Jet à Cazaux


Je vous le signalais il y a peu, c'est le grand retour des escadres dans l'Armée de l'air ! Dont deux dans la région, une escadre de chasse sur Rafale à Mont-de-Marsan, et une sur Alpha Jet (formation) à Cazaux. C'est justement cette dernière qui a été officiellement (re)créée ce 25 août 2015.

En cette fin août sur le bassin, c'était l'heure des prises de commandement dans l'Armée de l'air. En effet, le 25 août,  le colonel Fabien Lefebvre a succédé au colonel Laurent Thiébaut à la tête de la base aérienne 120 «Commandant Marzac» et de la base de défense de Cazaux. La cérémonie était présidée par le général Antoine Creux, major général de l’Armée de l’air.

Et c'est donc le général Creux qui a lu l’ordre du jour portant création de la 8ème escadre de chasse, dont voici un historique fourni par l'Armée de l'air:
Créée le 1er janvier 1936 sur la base aérienne de Marignane, celle-ci assurait une mission opérationnelle de couverture aérienne de Toulon, Marseille et Berre. Jusqu’au 31 juillet 1993, date de sa dissolution, l’escadre de chasse a participé à de nombreuses opérations. Le groupe de chasse I/8 a ainsi été décoré de la Croix de guerre avec palme, en remerciement des actions menées. Depuis 1993, le drapeau de la 8e escadre était détenu par l’École de transition opérationnelle 00.008. 

Et comme c'est souvent le cas, c'est une renaissance pour la 8ème escadre, qui se compose à Cazaux de l’escadron de transition opérationnelle 1/8 « Saintonge », de l’Advanced Jets Training Squadron 2/8 « Nice », de l’escadron d’entraînement 2/2 « Côte d’Or » et de l’escadron de soutien technique aéronautique (ESTA) 15.008 « Pilat ». 

Placée sous la tutelle du commandement des forces aériennes (CFA), basé à Bordeaux depuis un an et commandé par le général Serge Soulet (qui dirige également la zone de défense et de sécurité sud ouest), cette escadre "garantira un emploi optimal des moyens matériels et humains qui lui sont alloués grâce à une chaîne de commandement unique, responsable de la coordination technico-opérationnelle"

Enfin, à noter qu'outre la base, les prises de commandement touchaient aussi à Cazaux l'escadron d'hélicoptères 1/67 «Pyrénées» et le centre d'expertise de l'armement embarqué.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire