mardi 15 septembre 2015

Le futur binôme Rafale/Neuron ajoute des cordes à son arc

Le drone furtif NEURON accompagné du Rafale - photo Dassault Aviation

Double première ! J'apprends sur Le Mamouth que le drone furtif de Dassault Aviation, le NEURON, a réalisé avec succès sa première campagne de tirs en Suède. De son côté, le Rafale largue désormais des GBU-24 de 1000 Kg !

Le démonstrateur de drone de combat développé Dassault Aviation en coopération avec Thales, le suédois Saab, le grec HAI, l'espagnol EADS-CASA, l'italien Alenia Aeronautica et le suisse RUAG, a effectué ses premiers tirs "réels".
Il réalisé actuellement en Suède la première campagne de tirs de sa jeune histoire, après avoir volé en France pour ses débuts, et avoir mis à l'épreuve sa furtivité en Italie l'hiver dernier.

Ce sont des bombes guidées qui auraient été larguées à deux reprises. Pas d'informations précises sur les munitions en questions mais il devrait vraisemblablement s'agir de bombes lisses dotées d'un kit de type AASM.
Comme vous le constatez sur les images, le NEURON ne dispose pas de points d'emports extérieurs et ce afin de préserver sa furtivité (même cas que sur les F-22 ou F-35 américains). Il dispose en revanche d'une soute interne qui peut au minimum comporter deux munitions guidées.

Si le drone NEURON n'est qu'un démonstrateur, il augure ce que devrait être une des capacités clés de l'Armée de l'air à l'horizon 2030. Le drone furtif - franco/britannique très probablement - qui sera alors produit sera capable d'agir en synergie avec la chasse traditionnelle, en ce qui nous concerne le Rafale donc.

Un Rafale qui tire désormais des bombes de 1000 Kg ! Pour la première fois en opération (Chammal en Irak), un Rafale de l'Armée de l'air a tiré la semaine dernière une GBU-24. Si on en savait le chasseur de Dassault capable depuis plusieurs années (la configuration ayant été validée il y a plusieurs années à Cazaux par la DGA Essais en vol),  c'est une nouveauté en opérations.

Un atout de plus pour nos forces aériennes en missions, mais également pour l'industriel sur le plan commercial, le Rafale ayant actuellement une capacité d'emport supérieure à ses concurrents.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire