lundi 5 octobre 2015

Aerospace Valley à la croisée des chemins

 Agnès Paillard, la présidente © PH. D. B.

Aerospace Valley, le pôle de compétitivité du grand sud ouest (Aquitaine + Midi-Pyrénées) tenait son assemblée générale la semaine dernière. Et alors qu'il fête ses 10 ans, il va lui falloir pérenniser ses activés dans un contexte de baisse des financements de l'Etat.

Aerospace Valley c'est aujourd'hui 850 entreprises, dont 500 PME, 120 000 emplois et 8500 chercheurs. et enfin 860 projets R&D labellisés (chiffres septembre 2015). Une formidable réussite donc, que sont venus saluer plus de 300 entrepreneurs et chercheurs lors de cette nouvelle assemblée générale. Mais à l'enthousiasme se mêle désormais l'inquiétude...

En effet, alors que le pôle doit gérer la phase délicate de l'industrialisation d'une grande partie des projets (460) qu'il a financé pour 1 milliard d'euros, il voit les subventions étatiques fondre progressivement...
Provenant du fonds unique interministériel (FUI), celles-ci ont chuté de plus de 50%, passant de 200 millions d'euros en 2005 à 90 millions aujourd'hui. 
Et ce n'est peut-être pas fini, car toujours soucieux de réduire les dépenses publiques, le Ministère des Finances demande poliment à ce que les pôles de compétitivité aillent dorénavant trouver des fonds autre-part. Ce pourrait être du côté de l'UE, ou des collectivités territoriales.

Si elle peut paraître contradictoire étant donnée la bonne forme du secteur aérospatial, la démarche est néanmoins logique. Ce qu'Aerospace Valley finance, c'est avant tout l'innovation. A Bercy, on juge que l'Etat a suffisamment joué son rôle de rampe de lancement et que les avancées doivent maintenant concerner l'industrie, et donc l'emploi.

L'autre solution, que j'évoquais brièvement au début de cette brève, pourrait venir des retombées de la phase d'industrialisation de tous ces projets financés. Une belle opportunité au moment où l'aéronautique civile comme militaire voit ses carnets de commande se remplir.

Un rapprochement avec les Instituts de recherche technologique (IRT) est aussi évoqué. Celui de Toulouse héberge d'ailleurs Aerospace Valley. Mutualisation des budgets donc ? En tout cas le cœur d'activité est le même.

A noter qu'Aerospace Valley lance sa Business Success Initiative, un dispositif qui accompagnera les PME dans la mise sur le marché de leurs nouveaux produits. 



Aerospace Valley - source site officiel (cliquez pour agrandir)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire