jeudi 15 octobre 2015

Exposition « Frères d'âme » jusqu'au 30 octobre à l'Hôtel de Région



Inaugurée le 05 octobre 2015, par le maire de Bordeaux Alain Juppé, l’exposition documentaire "Frères d'âme: Héritages croisés de la Grande Guerre" vous est proposée réalisée dans le Hall de l'Hôtel de Région Aquitaine jusqu'au 30 octobre.

L'exposition, qui était déjà passée l'année dernière par le Rocher de Palmer à Cenon, trouve sa place dans le cadre du centenaire de la grande guerre et propose une centaine d’images empruntées aux collections des Archives départementales de la Gironde et avec une solide documentation issue des dossiers des Archives militaires de la Caserne Bernadotte de Pau.

Afin d'en savoir plus, je citerai le descriptif du site "Mémoires & Partages", que je vous invite à consulter.
Quatorze panneaux structurent une exposition inédite qui croise les parcours, dans la guerre et dans la paix, de personnalités et d’anonymes plongés dans un conflit qui va transformer leurs existences et leurs mondes. 
Des personnalités politiques, deux poètes bordelais et le fondateur du «bateau-soupe», premier restaurant du cœur, côtoient des soldats de l’Empire colonial (Algériens, Antillais, Indochinois, Kanak, Malgache), un lieutenant noir américain et pianiste précurseur du jazz en Europe mais aussi une femme accompagnatrice de spahi. 
Réalisée par Karfa Diallo, président de Mémoires & Partages, cette exposition a permis de révéler l’existence des 700 tirailleurs de la grande guerre enterrés dans des carrés militaires de deux cimetières bordelais des Pins-Francs et de Bordeaux Nord. Un hommage leur a été rendu le 13 septembre. 
Reconnue et labellisée par la Mission Nationale du Centenaire 14-18, l’exposition Frères d’âme a été retenue dans les événements phares de l’Eté métropolitain 2014 avec le soutien , de nombreux partenaires institutionnels et associatifs, dont le Département de la Gironde, la Région Aquitaine, la Métropole, les villes de Bordeaux, de Mérignac, de Blanquefort, de Martignas sur Jalle et Saint Médard en Jalles.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire