jeudi 5 novembre 2015

Des festivités déjà au programme du centenaire de Dassault Aviation !


Dassault Aviation vit une période assez exceptionnelle, vous le savez, et cela tombe justement à pic puisque l'avionneur français a choisi l'année 2016 pour célébrer son centenaire !

Alors vous allez me dire: « Erreur, le groupe Dassault Aviation a été fondé en 1929 sous le nom de Société des avions Marcel Bloch » ( il deviendra en 1947 Générale Aéronautique Marcel Dassault après que ce dernier ait lui même changé de patronyme après la guerre) et vous aurez raison. 
Mais c'est bien l'année 1916 qui marque le début de l'aventure aéronautique Dassault Aviation. En effet, l’hélice "Eclair", la première production en série de Marcel Dassault, qui équipe les biplans dans le ciel de Verdun, marque le  départ d’une aventure qui perdure aujourd'hui.

« L’aviation de chasse est née de la guerre des tranchées, de Verdun, a rappelé l'actuel PDG Éric Trappier. Les fantassins avaient besoin de connaître les positions de l’armée adverse et ont commencé à utiliser des avions pour aller voir, puis pour bombarder, puis pour combattre les bombardiers adverses. » 
Et c'est ainsi que dès 1918, la Société d'Études Aéronautiques produit un biplace de chasse appelé SEA IV qui sera commandé à 1000 exemplaires par l'armée française.

Très vite, notamment pour des raisons géographiques stratégiques (loin de l'Allemagne, comme la base aérienne de Cazaux dès 1915), cette industrie aéronautique balbutiante s'installera en partie près de Bordeaux. A Talence par exemple avec Bordeaux Aéronautique, un bureau d'études pour la construction d'avions de reconnaissance et de bombardiers, fondé en 1939 par Marcel Dassault.


Un siècle plus tard, et des avions aussi mythiques que les Mystère, les Mirage, Etendard ou autres Rafale, sans parler de la famille des Falcon (l'aviation d'affaire représente entre 70 et 80% du CA du groupe), Dassault est un des fleurons aéronautiques français, européen certainement, voire mondial.
Le groupe emploie près d'une douzaine de milliers de personnes dans le monde, dont une grande majorité en France, en Aquitaine notamment où se situent toujours ses usines d'assemblage.

Entreprise de taille humaine quand on la compare aux mastodontes du secteur, Dassault Aviation reste le dernier groupe d'aviation au monde encore détenu par la famille de son fondateur et portant son nom.

Concernant l'avenir, Dassault compte dans un premier temps surfer sur le succès récent du Rafale à l'export et sur la douce reprise du marché civil. Pour la suite, à l'horizon 2030, il faudra certainement envisager des coopérations à l'échelle européenne dans le militaire, comme les programmes NEURON et FCAS le laissent supposer.
Une éventualité que le PDG Eric Trappier, élu industriel de l'année par L'Usine Nouvelle, annonce dans une interview comme  probable, même nécessaire.


Afin de fêter son centenaire, Dassault Aviation s’est associé à la société spécialisée dans l'événementiel Amaclio pour proposer du 9 au 14 avril 2016, deux fois par soir, un spectacle grand format son & lumière intitulé "La conquête de l'air, l'épopée Dassault, une aventure française".
C'est dans le prestigieux cadre de la nef Grand Palais à Paris, là où fut présenté le premier avion, que le spectacle prendra ses quartiers.

Des places sont en vente sur le site internet dédié à événement. Dassault Aviation reversera une partie des recettes à des associations caritatives.


Du génial et fécond Marcel DASSAULT aux avions les plus mythiques, des héros de l’Aéropostale aux pilotes de chasse, le Grand Palais va vibrer à l’évocation des pages les plus belles de la conquête de l'air, à travers une symphonie visuelle et sonore, passerelle entre le passé et le futur.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire