jeudi 12 novembre 2015

La France va se payer 4 C-130J américains pour 650 millions de dollars

C-130 de l'US Air Force ravitaillant un Caracal français récemment au Sahel

On apprend que les USA ont autorisé la vente de 4 avions de transport tactique C-130J Super Hercules à la France. C'est une décision qui était pressentie. En effet, non seulement l'état de la flotte actuelle de C-130 français est catastrophique, mais cette acquisition vient combler une lacune capacitaire. Pour résumer, le C-130 fait ce que l'A400M ne peut pas faire.

C'est le blog du journaliste Philippe Chapleau qui révélait hier l'information: La Defense Security Cooperation Agency, organe du Pentagone chargé de valider les ventes d'armement à l'export, a annoncé le feu vert US à la vente, pour 650 millions de dollars, de 4 C-130J Super Hercules (Précisément 2 C-130J Hercules et 2 KC-130J). Le prix comprend la maintenance et des pièces supplémentaires, y compris des moteurs (voir détail ici). 

La France possède déjà 14 Hercules datant de 1987, mais en 2014, leur disponibilité n’était que de 28,8%. La faute à une bien mauvaise gestion de ce parc qui doit durer jusqu'en 2030.

Ces 4 avions, évidemment bienvenus, sont comme tout matériel supplémentaire le fruit de l'actualisation de la LPM. C'est ainsi que l'on savait depuis le printemps que ce projet était dans les cartons. Il apparaît même dans le budget 2016, avec un crédit alloué de 330 millions d'euros... somme largement dépassée au vu de ces 650 M$, soit un peu plus de 600 M€ au taux de change actuel.


Combler les lacunes capacitaires de l'A400M Atlas

Alors pourquoi donc la France avait-elle tant besoin de ces C-130 ?

Ne nous y trompons pas, depuis 2014 l'Armée de l'air réceptionne ses premiers A400M "Atlas", avion de transport qui révolutionne déjà les modes de fonctionnement des forces françaises. Le gros porteur militaire d'Airbus va plus loin, plus vite, avec plus de charge. Seulement, il y a des missions qu'il ne peut, au grand dam des militaires, pas accomplir. Dont une en particulier !

En effet, contrairement à ce que maintient le constructeur, les français ont jugé que la procédure de ravitaillement en vol de l'A400 était bien trop dangereuse en raison des turbulences provoquées par les (néanmoins superbes) moteurs TP400 de l'appareil. Conséquence: on ne ravitaillera pas les hélicoptères Caracal - consacrés principalement aux opérations spéciales - via A400M.

Caracal Fr et C-130 US - Photos Armée de l'air

S'agissant de cette procédure de ravitaillement en vol par un avion de transport, l'Armée de l'air française s'entraîne déjà depuis des années à la réaliser sur ses Caracal, à Djibouti par exemple, grâce aux alliés italiens ou américains. Et c'est même ainsi que l'une d'entre elles a été réalisée en opérations fin octobre dans la BSS (photo en Une d'article).

Et à l'heure où la France déjà est fortement engagée, le transport tactique devient essentiel. Je pense ici particulièrement à l'opération Barkhane au Sahel, à l'étendue du territoire qu'elle couvre, grand comme l'Europe, à ses terrains d'aviation accidentés... à la prééminence des opérations spéciales ou "de choc" qui la caractérise.
Le C-130 Hercules s'impose comme un véritable 4x4 conçu par l'opérationnel, là où on préférera - pour le moment - voir l'A400M cantonné à un rôle logistique.

L'arrivée de ces appareils dans l'Armée de l'air devrait se faire dans le courant de l'année prochaine.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire