lundi 30 novembre 2015

MCO des Hercules et Rafale, le SIAé devra recruter 160 ouvriers


Le 25 novembre, le Conseil de Surveillance du Service Industriel de l'Aéronautique (SIAé) se réunissait. Au programme, le MCO des C-130 Hercules et des moteurs de Rafale.

Il ressort de cette réunion (communiqué à lire ci-dessous) que le SIAé  récupérera en 2018 la maintenance des 14 C-130 Hercules de l'armée de l'air. Cette opération était en effet depuis 2002, et jusqu'en 2018 donc, confiée à la société portugaise OGMA. Selon le communiqué, "ceci vise à concentrer sur le sol national, entre les mains d’un opérateur unique, l’ensemble du soutien de cet avion afin d’en améliorer la disponibilité".
De plus, le SIAé, via les ateliers industriels aéronautiques (AIA), assurera également la rénovation à mi-vie des ces appareils.  En effet, la disponibilité des C-130 Hercules - dont la maintenance est privatisée donc - est catastrophique ! Probablement la pire de tous les matériels des armées française... 28% en 2014.

A ces 14 C-130 on pourra ajouter les 4 C-130J que la France pourrait très prochainement se payer, et qui devraient surtout profiter aux forces spéciales.

L'AIA de Clermont-Ferrand sera le principal concerné, mais celui de Bordeaux, spécialisé dans les moteurs, pourrait intervenir. AIA de Bordeaux (Floirac exactement) qui par ailleurs a en charge l'entretien des moteurs TP400 de l'A400M Atlas.

En ce qui concerne le Rafale, les contrats export ainsi que l'augmentation des cadences de production (x3) qui en découlent ont permis la consolidation d'un partenariat entre l'industriel Snecma (Safran) et le SIAé en ce qui concerne le MCO des moteurs M88 du chasseur de Dassault Aviation. Un partenariat qui "contribue à garantir le maintien sur le territoire national d’une activité industrielle d’un très haut niveau technologique".
C'est la région bordelaise qui y gagne encore une fois, mais ça vous le saviez depuis avril si vous êtes un habitué de ce blog...


Avec ces annonces, et en conséquences, 160 ouvriers seront recrutés "dès 2016". On en sait pas plus sur la répartition de ces emplois entre l'AIA de Clermont et Bordeaux, mais nul doute que du côté d'Aerocampus Aquitaine, on est déjà dans la boucle.

Communiqué du Ministre de la Défense à l’issue du conseil de surveillance du SIAé :

“Le conseil de surveillance du Service Industriel de l’Aéronautique (SIAé) s’est tenu le 25 novembre dernier afin d’examiner et de valider ses options de développement stratégique. L’importance pour les capacités aériennes s’est en effet nettement affirmée dans le contexte actuel de forte sollicitation de nos équipements tant sur le territoire qu’en opérations extérieures.
A l’issue de ce conseil, le ministre de la Défense se félicite de la décision de confier au SIAé l’entretien des avions de transport C130 de l’armée de l’air devant faire l’objet d’une profonde rénovation pour laquelle un appel d’offres est en cours. Le SIAé réalisera les chantiers de modernisation en partenariat avec l’industriel retenu. A compter de mi-2018, il effectuera également les visites de maintenance de ces avions aujourd’hui réalisées à l’étranger. Ceci vise à concentrer sur le sol national, entre les mains d’un opérateur unique, l’ensemble du soutien de cet avion afin d’en améliorer la disponibilité.
Jean-Yves Le Drian salue également la décision de mise en œuvre du partenariat avec l’entreprise SNECMA conduisant à confier au SIAé une partie du soutien des moteurs M88 des avions Rafale. Alors que l’exportation du Rafale est aujourd’hui un succès collectif, ce partenariat avec SNECMA contribue à garantir le maintien sur le territoire national d’une activité industrielle d’un très haut niveau technologique.
Compte-tenu de sa charge industrielle et afin de permettre la mise en œuvre de ces décisions stratégiques majeures, le ministre l’a autorisé à recruter, dès 2016,160 ouvriers. Ils viendront renforcer les effectifs du SIAé alors que l’engagement des armées en opération est croissant.“

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire