mercredi 16 décembre 2015

Le rapport Recalde/Marty sur le MCO prône un budget à 2% du PIB

Une démo de MCO sur Rafale lors du salon bordelais ADS Show 2014

Comme je vous l'annonçais en fin de semaine dernière, le rapport d'information Récalde/Marty sur l'impact des opérations extérieures sur le MCO a été rendu public par la commission de la défense et des forces armées de l'Assemblée Nationale. Un dossier qui alarme sur la situation des matériels français.

La france est actuellement engagée comme jamais ou presque sur des théâtres extérieures, avec 8000 hommes déployés et les matériels/véhicules/aéronefs qui vont avec. Or, pour bien comprendre, "une année en OPEX équivaut à la consommation de potentiel de 2,5 années en métropole pour les matériels terrestres". Pour l'Armée de l'air, un avion vole en moyen 3,4 fois plus en opérations qu'en métropole.
Ce rythme entraîne déjà un surcoût estimé à 1,2 milliard d’euros dans le budget 2015, mais pour éviter la rupture capacitaire, il va falloir grandement améliorer le fonctionnement du MCO. Réorganiser, mais aussi financer.

Conséquences du rythme des opérations extérieures sur le maintien en condition opérationnelle des matériels >>> à consulter librement ICI


Le problème à court terme risque d'être le suivant: les militaires ne pourront plus s'entraîner correctement en raison de la disponibilité décroissante de leurs matériels. Pire, au sujet des blindés VAB par exemple, 17% ont été directement "éliminés" des stocks à leur retour du Sahel.

Et parmi les critiques émises et problèmes soulignés, les industriels, en particulier Airbus, sont particulièrement égratignés ! En effet, il se trouve que la documentation transmise à l'AIA de Bordeaux concernant le moteur TP400 de l'A400M n'est pas à jour (Une nuance cependant: c'est un problème récurrent sur les matériels neufs. Pas encore réglé pour l'hélicoptère Tigre par exemple). 

Les deux députés recommandent d’inclure une enveloppe annuelle de 200 millions d’euros pour la régénération du matériel, et surtout, estiment que le budget de la défense devrait s'établir à 2% du PIB (norme OTAN), contre 1,7% aujourd'hui.


Suivent 23 recommandations sur 5 grands thèmes :
  • Les moyens financiers et humains du MCO.
  • Les flux logistiques.
  • La conduite des programmes d’armement.
  • Le domaine des relations entre l’État et l’industrie.
  • Le « partage du fardeau » opérationnel au niveau européen.


Ci-dessous la liste des matériels déployés





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire