mardi 15 décembre 2015

Les hélicos du Pyrénées et le CPA 30 ont quitté le Charles de Gaulle


Les deux hélicoptères Puma de l’Escadron d’hélicoptères (EH) 1/67 «Pyrénées» qui étaient embarqués avec le Marine sur le porte-avions Charles de Gaulle ont mis fin à leur mission. Un petit break pour ces hommes qui sont de toutes les opérations.

Comme je vous le signalais la semaine dernière, 2 Puma de l'Armée de l'air était bien présents (mais pas sur le dossier de presse officiel) sur le porte-avions français qui croise actuellement au large du golfe persique.
La mission de ces appareils de l’EH 1/67 Pyrénées de Cazaux était de veiller à ce qu'en cas d'incident, les pilotes de chasse de l'aéronavale puissent être rapidement mis en sécurité. C'est la fonction de Combat Search And Rescue (CSAR).

C'est le Commando parachutiste de l’Air 30 (CPA 30), basé sur la BA 106 de Bordeaux/Mérignac, qui opéraient en synergie avec les équipages d'hélicoptères.

CPA 30 et EH 1/67 Pyrénées travaillent très souvent ensemble en raison de leur spécialisation respective qui est la récupération de personnel isolé. C'est en ceci que leur localisation sur les deux bases aériennes de Gironde, Mérignac et Cazaux, était une véritable chance. 
Malheureusement, la réorganisation des CPA en 2016 devrait voir un déménagement du CPA 30, possiblement vers Orange.


Concernant les opérations du groupe aéronaval, la mission revient désormais à la coalition - essentiellement les américains avec leurs MV22 par exemple - qui sera en mesure de secourir dans le plus bref délai un pilote éjecté en zone hostile sur l’ensemble du théâtre d’opération. 

Pour ne pas risquer de connaître la situation vécue par russes et jordaniens... 


Caracal et CPA 30 s'entraînent au "Personnel Recovery" en Corse


Et pendant ce temps en France, le même régiment d'hélicoptères s’entraînait du 23 novembre au 04 décembre 2015 sur la base aérienne 126 de Solenzara-Ventiseri, en Corse. Il s'agissait justement d'un exercice de "Personnel Recovery" baptisé Salamandre 15.2.
Pour ce faire, un groupe spécialisé, du CPA 30 donc, était intégré.

Comme j'en parlais récemment au sujet des pilotes de chasse, il s'agit d'une procédure visant à récupérer un personnel isolé en territoire hostile. Ces exercices sont récurrents.

D'autres unités ont participé "ponctuellement" à l'exercice: Un Super Puma de l’escadron d’hélicoptères 1/44 «Solenzara», deux Gazelle du 3e régiment d’hélicoptères de combat et deux Alphajet de l’escadron d’entraînement 2/2 «Côte d’Or» (de Cazaux également).

Source photos Armée de l'air


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire