mardi 8 mars 2016

Petite révolution ! Ne l'appelez plus Turbomeca, mais Safran Helicopter Engines


Tout comme Airbus l'a fait il y a bientôt 3 ans, le groupe Safran a décidé, dans un souci de clarté, de renommer la plupart de ses prestigieuses filiales. Une nouvelle qui risque de faire mal aux nostalgiques, notamment en Aquitaine !

Souvenez vous, à l'été 2013, EADS disparaissait pour devenir Airbus Group, entraînant avec lui des entités comme Eurocopter, alors devenu Airbus Helicopters... Une stratégie basée sur la clarté (communication, médias..) et visant principalement l'international.

Et c'est le même processus qui est maintenant engagé chez Safran Group, l'un des plus grands groupes français du secteur ASD. Ainsi, c'est Turbomeca, leader mondial sur le marché des turbines d'hélicoptères qui a la première fait les frais de cette nouvelle stratégie. En effet, la filliale de Safran basée à Pau a été rebaptisée Safran Helicopter Engines.

Sur le même modèle, Messier-Bugatti-Dowty devient Safran Landing Systems, ou encore Snecma (motoriste entre autres du Rafale) qui se transformera si tout va bien en Safran Aircraft Engines.
Une exception dans le spatial, Herakles sera - normalement - impacté de façon tout à fait différente puisque absorbée au sein de la joint-venture Airbus Safran Launchers, qui a pour mission de concevoir Ariane 6.

C'est donc une partie de l'histoire de l'aéronautique française qui semble s'évaporer, en apparence seulement, avec ces changements de dénomination. Des changements stratégiques et qui, pour la direction du groupe Safran, s'imposaient d'eux-même: "Beaucoup de nos clients, notamment étrangers, commencent à se perdre, à ne plus comprendre qui est qui et qui fait quoi face à cette profusion de noms, de sigles".

Pour en revenir à Turbomeca, pur produit régional (la société emploie au niveau mondial 6 300 personnes, dont 5 000 en France), on peut parier qu'un temps d'adaptation sera nécessaire pour les familiers de l'entreprise, habitués à la surnommer affectueusement "Turbo" !
A noter que la direction de Turbomeca a nommé Serge Maillé au poste de Directeur Stratégie & Développement. Ce cadre de l'entreprise remplace Philippe Couteaux, qui part lui chez Aircelle, toujours au sein du groupe Safran.


Illustration: le superbe siège/usine Turbomeca, pardon Safran Helicopters Engines, de Bordes, à côté de Pau (64).


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire