vendredi 22 avril 2016

Des M134 "Minigun" sur les Gazelle des forces spéciales !



"Enfin" diront certains. Les hélicoptères Gazelle du 4ème Régiment d'Hélicoptères de Combat de Forces Spéciales sont désormais qualifiés pour embarquer une mitrailleuse M-134 de sabord. C'est la première fois qu'un hélicoptère français se voit ainsi être équipé du célèbre minigun.

Remarque: aucune photo rendue publique depuis que le journaliste Jean Marc Tanguy a révélé cette information sur Air&Cosmos début mars. Du coup, il m'a fallu trouver autre chose ! Photo de Une tirée du film Matrix (1999, Warner Bros).


La Direction Générale de l'Armement a prononcé après cinq ans de travaux la qualification des mitrailleuses M134 "minigun" sur les hélicoptères Gazelle du 4e RHFS.
Le régiment basé à Pau sera donc le premier en France à disposer d'un tel matériel (à l'exception des navires d'assaut  du 1er RPIMA et des commandos de Marine). Les forces spéciales - particulièrement choyées ces derniers temps, et donc un peu jalousées - utiliseront cette arme redoutable comme mitrailleuse de sabord, c'est à dire que la charge d'assurer le tir reviendra à un membre d'équipage.

Il faut imaginer la mitrailleuse M134 sur un appareil de ce type - 4e RHFS à Pau en 2012.

Néanmoins, il est prévu que d'ici un an, le M134 puisse être monté en tant que canon axial statique sur potentiellement toute la flotte de Gazelle, dans l'ALAT donc. Encore une question de qualification.

Un gros problème de la Gazelle aujourd'hui, outre son ancienneté (27 ans de moyenne d'âge), est son manque d'armement et surtout son manque de blindage ! Je fais malheureusement ici allusion à la mort du CBA Damien Boiteux (4e RHFS) lors des premières heures de l'opération Serval au Mali en janvier 2013. Gravement blessé par balle à la cuisse, il avait néanmoins réussi à poser sa Gazelle avant de succomber. Un programme entend pallier ce défaut, mais est ce que cela sera suffisant ?

S'agissant de l'armement, la France possédait trois types de Gazelle armées:

  • La Gazelle HOT, armée de 4 missiles anti-char.
  • La Gazelle Mistral, avec 4 missiles air-air du même nom.
  • Et la Gazelle "canon", armée d'un calibre de 20 mm, mais retirée du service.

Au Nigéria, avec les moyens du bord. Ici une Browning M2 cal.50

Il était donc temps de donner à l'appareil un armement adapté aux besoins actuels. Un leitmotiv ces dernières années, dû en partie au nivellement par le haut de la puissance de feu chez les groupes armées terroristes.

Le M134 "minigun" est largement ancré dans l'imaginaire collectif grâce à Hollywood notamment. Il est le fruit du travail des ingénieurs de la compagnie américaine General Electric dans les années 60. Muni de six canons rotatifs, il est capable de tirer 1 500 coups à la minute. Un véritable déluge de feu efficace tant contre l'infanterie que des véhicules sans blindage, voire avec blindage léger. Un effet dissuasif également, c'est la tactique du "show of force", ou de la " boule de feu".

L'armée américaine emploie le minigun sur un grand nombre d'hélicoptères depuis la Guerre du Vietnam, mais plus étonnant, également sur des avions comme le C-130. Elle n'est bien sûr pas la seule, et je pense ici aux finlandais qui disposent de M134 sur leurs NH90... une piste pour une version "FS" des NH90 français ?


Le H145M d'Airbus HC - Photo J.Sabak

La solution M-134 paraît quelque peu exotique en 2016. Et comme je le disais en introduction, nous n'avons à ce jour aucune image, ni même d'informations sur le nombre de modèles équipés.
On est ici bien sûr, et comme souvent, dans la solution "pansement", nos braves Gazelle se trouvant être de moins en moins adaptées aux interventions modernes. Sans parler des risques. Il faudra faire avec au moins une bonne dizaine d'années encore (voire 15, 20 ans).

Regardons un peu l'avenir, avec le programme HIL. Le HIL, c'est le futur hélicoptère interarmées léger, un unique appareil - en théorie - qui remplacera notamment les Gazelle dans l'Armée de Terre. Nous l'avons déjà abordé ici, ce programme sera au centre de la prochaine LPM, en 2019 donc. Deux candidats se démarquent: d'un côté le H145M (photo ci-dessus), déjà en service dans les forces spéciales allemandes par exemple, et qui peut employer un panel conséquent d'armements, mitrailleuse M134 comprise. De l'autre, une future version militaire du dernier né chez Airbus, le H160.


___________________

Bonus: Et pour rester dans le sujet, je conseille grandement impérativement le visionnage de l'interview du pilote de Tigre Brice Erbland, extraite du documentaire " Le Soldat et la Mort ", récemment diffusé sur la chaîne Public Sénat. On y voit selon moi un aperçu des problématiques de la guerre moderne, et de la façon dont on l'envisage en occident (règles d'engagement par exemple).



2 commentaires:

  1. Juste une question, le recul de cette Minigun depuis une porte de sabord ne risque pas de nuire à la précision du tir depuis un hélico aussi léger que la Gazelle ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vrai qu'à ce jour, très peu d'infos ont filtré (soit cela restera discret, soit il y aura une présentation très médiatisée avec le Ministre). Votre question est pertinente et à mon sens, il devrait s'agir de la même version que l'on retrouve sur les embarcations commandos (et 4x4 au 1er RPIMa), à savoir le M134D de chez Dillon Aero, dernière version de la Minigun, la plus compacte et surtout légère.

      Supprimer