lundi 30 mai 2016

Victime d'un malaise, un Dragon du "13" perd la vie lors d'un exercice

Le 13e RDP, un des régiments les plus secrets des armées françaises.

On apprenait vendredi matin via un communiqué de l’Armée de Terre le décès, jeudi soir, d’un sous-officier du 13e Régiment de Dragons Parachutistes. Ce commando a été victime d'un malaise lors d'un exercice.

Jeudi soir, durant un exercice dans la région de Périgueux, un militaire membre du 13ème Régiment de Dragons Parachutistes a été pris d’un violent malaise. L'Armée de Terre relate que ses camarades lui ont immédiatement prodigué les premiers soins avant qu’il soit pris en charge par les pompiers puis par le SAMU, en présence de la gendarmerie.

Malgré les efforts des secouristes, il est décédé vers 3h du matin. Ce sergent des forces spéciales était âgé de 31 ans, et était père d’un enfant en bas âge. Il avait dix années de service, toutes passées au 13e RDP.

Nous saluons ici sa mémoire*.

Héritier des « dragons de Monsieur » au 18e siècle puis renommé 13e Régiment de Dragons sous la Révolution et l'Empire, le régiment est ensuite devenu parachutiste en 1952. Il intègre le renseignement en 1963 et en devient un l'élément clé. 
Le 13e RDP est aujourd'hui de toutes les opérations extérieures dans lesquelles notre pays est engagé. Sa grande caractéristique étant la discrétion, c'est la raison pour laquelle vous n'avez jamais d'information sur ses activités sur les théâtres.

À l'été 2011, le régiment a quitté la Lorraine pour prendre ses quartiers en Gironde à Martignas sur Jalle, au camp de Souge, et se rapprocher ainsi du commandement et des autres unités de sa brigade, la BFST, dont toutes les unités sont basées en Aquitaine.


*L'identité du soldat n'a pas été révélée. C'est parfois le cas (mais pas systématiquement) lorsqu'il s'agit d'unités du COS ou de la DGSE.


1 commentaire: