jeudi 16 juin 2016

Douze Rafale supplémentaires pour l'Egypte ?

Deux Dassault Rafale des forces aériennes égyptiennes, livrés en 2015.

Première cliente historique à l'export pour l'avion de chasse français, l'Egypte envisagerait très sérieusement de commander douze Rafale supplémentaires, à peine plus d'un an après en avoir acheté vingt-quatre. Des négociations ont même commencé avec l'avionneur Dassault Aviation.

On continue notre semaine "armement sur le blog": des négociations entre l'armée égyptienne et Dassault Aviation auraient bel et bien commencé depuis le mois d'avril pour l'achat des douze avions de combat Rafale. Le chiffre n'est pas donné au hasard, puisqu'il s'agit d'une option prévue dans le contrat signé en février 2015 impliquant - entre autres - la vente de 24 Rafale. C'était le premier contrat export du Rafale, et le début semble t-il d'une carrière commerciale prometteuse pour le fleuron de Dassault Aviation.

C'est La Tribune qui révèle cette information, citant "plusieurs sources proches du dossier". Celles-ci avancent qu'une signature du contrat est possible avant la fin de l'année 2016.
L'existence de ces négociations confirme au moins une chose, les forces aériennes égyptiennes sont ravies des performances offertes par le Rafale, dont elles ont reçu les premiers exemplaires à l'été 2015, soit à peine six mois après la signature du contrat.

Rappelons que Dassault Aviation n'attend qu'une seule commande supplémentaire pour valider une cadence de production à hauteur de trois Rafale par mois. Ce contrat devrait normalement venir d'Inde (36 appareils), mais pourrait donc être égyptienne... voire même émiratie (60 Rafale !). Dans l'usine d'assemblage de Mérignac en tout cas, on est dans les starting bloks.

Et on ne parle pas seulement Rafale puisque la France entend très fortement vendre à l'Egypte, son nouveau client préféré, quatre navires de guerre (deux corvettes Gowind, l'Adroit et un patrouilleur de 54 mètres de type P400), des drones tactiques Patroller, des hélicoptères NH90 (36 dont 12 en version Marine), ainsi que l'avion de transport tactique A400M d'Airbus DS.


A Rochefort, la formation des mécaniciens du Qatar commence cet été 

S'agissant des nations déjà clientes du Rafale, on apprend que commencera dès cet été la formation des mécaniciens quataris à Rochefort, sur la base aérienne 721 « Adjudant Gémot » (où se tenait d'ailleurs jeudi 2 juin, la 16ème assemblée générale de l’association des anciens élèves sous-officiers de Rochefort) au sein de l'EFSOAA, l'école de formation des sous-officiers de l'armée de l'air.

Ce sont les entreprises Dassault Aviation (fabriquant de l'appareil) et Groupe DCI (spécialiste de la formation sécurité/défense) qui se chargeront de former les futurs mécaniciens spécialisépour Rafale du Qatar, pays ayant acheté 24 exemplaires.

En ce qui concerne les pilotes - égyptiens du moins - la formation se déroule entre Mont-de-Marsan et Istres


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire