lundi 27 juin 2016

L'Aquitaine est morte. Vive la Nouvelle Aquitaine !

(Ceci est le logo provisoire)
C'est acté, la grande région issue de la fusion des régions Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes s’appellera « Nouvelle-Aquitaine ». Le nom a été approuvé majoritairement, lundi 27 juin à Bordeaux, par l’assemblée plénière du conseil régional, présidé par le socialiste Alain Rousset.

Finie cette étrange dénomination qu'était "ALPC" ! Avec le vote de l'assemblée plénière du conseil régional, aujourd'hui à Bordeaux, le nom "Nouvelle Aquitaine" est donc validé pour la grande région qui réunit depuis le 1er janvier 2016 l'Aquitaine, le Poitou-Charentes, et le Limousin (bon, le nom des anciennes régions reste inscrit en "sous-titre" à cause d'un amendement du groupe EELV).

On attendra cependant, comme pour les autres régions renommées, la validation par la juridiction administrative suprême, le Conseil d’Etat. Ce dernier publiera un décret au plus tard le 1er octobre.

La Nouvelle Aquitaine, ce sont deux grandes forces, l'agriculture bien sûr, mais aussi une industrie de haute technologie, portée notamment par le secteur ASD (aéronautique/spatial/défense), et le tout guidé par un leitmotiv, l'innovation.

En matière d'industrie de défense, la région Aquitaine originelle (même si sa force principale reste concentrée dans le bordelais) y gagne - entre autres - les usines de véhicules blindés de Renault Truck Defense à Limoges, ou les installations de Dassault à Poitiers.


De la cohérence des zones de Défense et Sécurité...

Une précision importante surtout, j'avais émis certains doutes fin 2015 sur les corrélations entre les nouvelles régions françaises et les Zones de Défense et de Sécurité, la nouvelle Région "Occitanie" se trouvant notamment partagée entre la zone de défense sud-ouest et la zone "sud".

Eh bien sachez que depuis le début de l'année, c'est la zone sud qui a été élargie afin d'englober Midi-Pyrénées/Languedoc-Roussillon. La zone sud-ouest se retrouve amputée et c'est donc depuis Marseille que seront gérées les questions toulousaines, ce qui n'est pas sans créer quelques animosités... 
Mais ça, ça ne regarde plus la zone sud-ouest, dont le commandement est à Bordeaux, qui elle forme donc désormais un ensemble tout à fait cohérent, puisque parfaitement superposée géographiquement sur la Nouvelle Aquitaine.

On passe donc de ceci:



A cela, avec une zone de défense sud-est très très large:

2 commentaires: