jeudi 30 juin 2016

Les étudiants de l'ESTIA récompensés lors du "Défi Aérospatial Etudiant" 2016 !


Pour la dixième année consécutive, diverses écoles d'ingénieurs se disputaient en 2016 le "Défi Aérospatial Etudiant". L'Ecole supérieure des technologies industrielles avancées, l'ESTIA, s'est notamment distinguée en remportant le prix Dassault Aviation.

Le Défi Aerospatial, proposé par l'ACE et ses partenaires industriels et institutionnels (les cadors du secteur sont tous là), permet aux étudiants de participer à l’étude d’un avion suborbital habité. Ce véhicule doit être réutilisable, atteindre Mach 3,5 et 100 km d'altitude, la "frontière de l'espace".

Les étudiants ont la possibilité de travailler sur un des aspects de l’avion suborbital : propulsion, avionique, maintenance, aspects juridiques, etc... Avec en particulier un encouragement des Partenaires à innover, et proposer des solutions nouvelles pouvant s’appliquer aux véhicules en cours de développement. L'essence même d'un défi, surprendre.


Et notre chère Ecole supérieure des technologies industrielles avancées, l'ESTIA , s'est une nouvelle fois faite remarquer en recevant le prix Dassault Aviation.




Focus sur l'ESTIA:


L'ESTIA, située à Bidart dans les Pyrénées Atlantiques fut lancée en 1996 par la chambre de commerce de Bayonne - Pays basque, et devint ainsi la première école d'ingénieurs
Elle propose généralement en trois ans des diplômes d'ingénieurs dans l'ingénierie numérique, le management technologique et l'innovation, les systèmes temps réel et sensibles, les systèmes mécatroniques et embarqués, le génie industriel et le management.
Parmi ses points forts, l'école met en avant des cursus internationaux trilingues (l'anglais et l'espagnol en plus du français), une formation technologique, un second diplôme pour tous via des masters européens qu'elle a montés avec ses partenaires (par exemple l'Ecole d'ingénieurs de Bilbao ou l'université anglaise de Cranfield). Elle propose aussi des parcours par apprentissage.

Et depuis ses murs devenus "trop petits", l'ESTIA se tourne désormais vers le monde de l'entreprise et de la recherche. En cela elle est aidée par son implantation bidartaise où elle peut compter sur les incubateurs, les pépinières et hôtels d'entreprises présents sur cette technopole.

Une réussite donc, et selon son Directeur, Jean-Roch Guiresse: "La croissance de l'Estia est sans nul doute une des initiatives qui a le plus contribué à la transformation du tissu économique local, résume , directeur de l'école. En formant des ingénieurs, mais aussi par des transferts de technologie qui ont permis à des entreprises existantes de se développer. Elle a aussi attiré par son environnement technologique l'implantation d'activités innovantes et d'emplois qualifiés."

En attendant la publication du palmarès en détails, pour les autres, il ne reste plus qu'à se préparer pour l'année prochaine !

1 commentaire:

  1. Cet article est à l'honneur des étudiants de l'ESTIA et de leur initiative à innover et à s'investir sur des projets concrets et novateurs, au cœur même des problématiques industrielles actuelles. Il omet cependant de parler du plus important, les étudiants de l'ESTIA ont bien remporté le prix Dassault, mais ils ont également et surtout remporté le premier prix du concours: Le Grand Prix ESA.
    Voyez par vous même: https://twitter.com/TdChi_Duong/status/746036616624545792
    L'ESTIA a donc réussi à rafler deux des six prix attribués dans ce concours réunissant de grandes écoles européennes et parvient à démontrer qu'elle a toute sa place dans les milieux de l'aérospatial.
    Plus d'informations sur le site officiel du Défi Aérospatial Etudiant: http://www.studentaerospacechallenge.eu/index.php/fr/le-defi/resultats-2015-2016

    RépondreSupprimer