jeudi 9 juin 2016

Mérignac, plus que jamais "Capitale Aéronautique"

Le futur campus de Thales à Mérignac

Évoluant dans l'ombre de Bordeaux, la commune de Mérignac est pourtant l'un des poumons de l'agglomération. Tous secteurs confondus, ce sont 1000 emplois qui y sont créés chaque année.

La semaine dernière, c'était l'heure du bilan économique annuel du côté de Mérignac (33). La ville limitrophe de Bordeaux et qui compte actuellement pas moins d'un milliard d'euros d'investissements en cours (oui oui !), mérite très largement son titre autoproclamé de "capitale régionale de l'aéronautique".
La présence d'une base aérienne (106), de l'aéroport de Bordeaux, et de tout l'écosystème industriel qui s'est aggloméré autour y sont en effet pour beaucoup.

Le Maire et Sénateur Alain Anziani, la Députée Marie Récalde, également adjointe à l'innovation à Mérignac, ainsi que Jean-Marc Guillembet, adjoint aux finances et au développement économique, présentaient donc un bilan particulièrement positif.
Mérignac, tous secteurs compris, représente purement et simplement le premier pôle commercial d’Aquitaine. 8 à 10 nouvelles entreprises y seraient créées tous les mois.

Marie Récalde, Alain Anziani, et Jean-Marc Guillembet.

Evidemment, avec ses 200 millions d'euros, c'est le nouveau campus de Thales (on en a souvent parlé sur ce blog) qui truste une partie déterminante de l'investissement dans la commune. Son ouverture début 2017 verra l'arrivée de 2700 salariés, dont près de 200 recrutements locaux.

Dassault Aviation, dont les usines d'assemblage sont à Mérignac depuis un demi-siècle, n'est pas non plus inactif. Le groupe investit 15 millions d'euros dans la création de Dassault Falcon Service, un pôle de maintenance pour ses avions d'affaires.

En accord avec la politique régionale, l'innovation est de plus désignée comme la priorité à Mérignac. Aussi les implantations de start-up se multiplient: drones, robotique, transports intelligents... la commune compte rester en pointe dans le domaine des nouvelles technologies. Là encore, la présence historique de géants de l'aérospatiale et de l'électronique, dont les secteurs d'activité (défense, espace...) favorisent les retombées technologiques, joue énormément en faveur de la commune.

L'aéronautique est partout dans la Nouvelle Aquitaine 

Direction le département des Deux Sèvres maintenant, où le Président de la Région "Nouvelle Aquitaine" Alain Rousset inaugurait les installations toutes neuves de Lisi Aerospace. à Parthenay.
Plus exactement, le groupe spécialisé dans la fabrication de pièces d'assemblage pour l'aéronautique , s'est doté d'un extension de 4 500 m² de l'unité de production de sa filiale, Forges de Bologne. L’entreprise pourra ainsi doubler sa capacité de production et réaliser des pièces majeures des nouveaux moteurs Leap de Snecma (Safran).

A Parthenay, le groupe, qui fait dans l’usinage et la finition de pièces aéronautiques, compte parmi ses clients Airbus, Dassault Aviation ou Safran Aircraft Engine. Et désireux de prendre son envol sur le plan industriel, avec pour but de doubler son CA (50 millions d'euros en 2020), ce sont 20 millions d’euros qui ont été investis par Lisi Aerospace dans ces nouvelles infrastructures.

Au sein de l’usine de Parthenay, qui pourra désormais fonctionner à plein temps, 24h/24, ce sont une centaine d'emplois en CDI qui seront créés d'ici 2019.
A noter que les collectivités locales et l'Etat soutiennent avec entrain le développement du groupe, puisque cumulées, les aides financières au projet s'élèvent à environ 1,8 millions d'euros ! 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire