lundi 13 juin 2016

Safran Helicopter Engines (Turbomeca) motorisera le futur hélicoptère sud-coréen


Safran Helicopter Engines équipera avec ses moteurs Arriel 2L2 et 2C2 les futurs hélicoptères sud-coréens LCH et LAH développés conjointement par Airbus Helicopters et Korean Aerospace Industries (KAI). 

Ce n'est pas vraiment un surprise, quand on sait qu'Airbus HC est largement impliqué dans le développement et la fabrication de 314 hélicoptères civils et militaires bimoteurs de 5 tonnes en Corée du Sud, l'ex Turbomeca (maintenant Safran Helicopter  Engines) se chargera donc de propulser ces nouvelles machines.

Airbus HC avait signé dès le mois de mars un partenariat de 1,5 milliard d’euros avec Korea Aerospace Industries, pour produire un dérivé du H155 Dauphin.
Cet hélicoptère aura ses versions civiles et militaires: la première - prévue pour 2020 - étant dédiée aux missions d'évacuation médicale d'urgence et de recherche et sauvetage; la seconde - en 2022 - sera le nouvel hélicoptère léger des armées de Corée du Sud dont le besoin est précisément de 214 appareils. Une version militaire équipée notamment d'un canon sur tourelle et de paniers à roquettes, comme vous pouvez le découvrir sur l'illustration ci-dessus.

Safran Helicopter Engines, premier motoriste pour hélicoptère au monde, et avant tout grand partenaire d'Airbus fournira donc son très performant moteur Arriel. L'Arriel 2C2 pour la version civile, baptisée LCH, et l'Arriel 2L2 pour la version militaire LAH.

Selon l'accord scellé entre Safran Helicopter Engines et son partenaire sud-coréen Hanwha Techwin, la fabrication de l'Arriel 2L2 se fera en Corée du Sud, pour des raisons évidentes touchant à la défense nationale. Pour les mêmes raisons, Hanwha Techwin sera également responsable du MRO de l'Arriel 2L2.

L'Arriel 2L2 est une version dérivée de l'Arriel 2N et s'annonce comme la variante la plus puissante grâce à l'incorporation d'une combinauson de nouvelles technologies : nouveaux étages de compresseur axial et haute pression, nouveaux matériaux dans sa turbine haute-pression et régulation numérique pleine autorité (Fadec) à double canal de nouvelle génération.

Outre ces 314 appareils destinés à la Corée, le potentiel à l'export est estimé selon les deux industriels à environ 600 appareils.


La Turbine Arriel de Safran Helicopter Engines

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire