mercredi 10 août 2016

Au coeur de l'été, le Koweit signe pour 30 Caracal à 1,1 Milliard €


Le Koweït a signé hier un contrat de presque 1,1 milliard d'euros avec Airbus Helicopters pour 30 hélicoptères de transport de type Caracal (Airbus H225M). Une annonce qui fait du bien à la chaîne d'assemblage de Marignane, ainsi qu'aux sous-traitants comme Turbomeca et partenaires comme DCI.

On n'aura pas attendu la rentrée donc, pour entamer la saison des signatures de contrat ! En cette période très calme sur le plan industriel, le Koweït a conclu son accord avec Airbus Helicopters pour 30 Caracal à destination des forces armées (24 Caracal) et de la garde nationale (6), en présence du ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian qui décidément même au mois d'août assure son rôle de VRP de l'armement "Made in France".
Et si les médias - et politiques- commentent cette signature en grande pompe, l'information était déjà tombée depuis octobre 2015. Mais si rappelez-vous* !

L'hélicoptère Caracal, vous le connaissez très bien si vous suivez l'actualité de ce blog. La flotte française est en effet quasiment exclusivement concentrée dans la région, à Cazaux notamment pour l'Armée de l'air. Un appareil qui est devenu le chouchou des forces spéciales françaises.

C'est une bouffée d'air frais pour la chaîne d'assemblage de Marignane près de Marseille, car même si Airbus avait réussi à vendre le Caracal au Brésil, c'était avec la promesse d'une production sur place et non dans son usine mère française...Le contrat avec le Koweït, qui devient le 7ème acquéreur du Caracal, prévoit la livraison de tous les appareils entre 2019 et 2021.
Aussi, l'accord inclut la formation des équipages, des mécaniciens et la MCO pendant deux ans au minimum (chez DCI).

Si l'on annonce en revanche côté français "une claire volonté du côté koweïtien d'accorder ce contrat à la France, dans le cadre de nos relations institutionnelles", on notera surtout que ce pays tient particulièrement à soigner l'ensemble de ses partenaires occidentaux ! Le Kowëit a par exemple récemment choisi le chasseur européen Typhoon au détriment du Rafale français et du F-18 américain.

Airbus HC espère maintenant remporter un contrat pour 50 appareils au Mexique, et surtout en Pologne. L'industriel européen partait gagnant mais les élections polonaises ont depuis changé la donne et les américains  de Sikorsky semblent maintenant en position de force...


*Parions que le jour où l'Inde signe- enfin - pour le contrat Rafale annoncé en avril 2015, le traitement médiatique sera identique... Une conclusion encore et toujours jugée "imminente".


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire