mercredi 31 août 2016

Les restructurations 2017 du Ministère de la défense en Zone Sud Ouest


Le document résumant les principales mesures de restructuration du Ministère de la Défense pour l'année 2017 vient de paraître. Controns nous sur la Zone de Défense et de Sécurité Sud Ouest, qui se calque sur la région Nouvelle Aquitaine.

Pas de changement majeur à venir en 2017, encore moins qu'en cette année 2016. Et même rien à signaler s'agissant de l'Armée de terre et de la Marine Nationale. Comme souvent dans la région, c'est l'Armée de l'air qui fait l'actualité.

Poursuivant la transformation définie dans le plan Unis pour « Faire Face », l’armée de l’air renforce ses capacités d’intervention, de sécurité-protection, de renseignement, de commandement et de cyberdéfense, tout en modernisant et en rationalisant ses capacités de combat. Les mesures de la période 2016-2019 sont centrées sur la mise en place de pôles de spécialisation dans une logique de concentration des moyens.

Dans le détail, et pour ce qui nous intéresse sur ce blog, on notera:

  • La poursuite de la réorganisation des commandos parachutistes de l’air (CPA):
  1. - la création d’un commando spécialisé issu du transfert du commando parachutiste de l’air n° 30 de la base aérienne 106 de Bordeaux-Mérignac vers la base aérienne 123 d’Orléans; 
  2. - le transfert de personnels issus du commando parachutiste de l’air n° 30 de la base aérienne 106 de Bordeaux-Mérignac vers la base aérienne 115 d’Orange, au sein du commando de force protection et vers la base aérienne 120 de Cazaux.
  • Montée en puissance de la capacité Reaper sur la base aérienne 709 de Cognac (Il sera intéressant de suivre l'évolution de cette affaire);
  • La rationalisation de l’implantation des flottes avec le transfert de la flotte Puma de la base aérienne 120 de Cazaux vers la base aérienne 126 de Venteseri-Solenzara (Cazaux qui récupère elle une flotte 100% Caracal);
  • La montée en puissance du centre de simulation Rafale de Mont-de-Marsan; 
  • Le renforcement des capacités dans les domaines de la protection, du renseignement, de la cyberdéfense, du commandement et de la conduite des opérations aériennes, de l’accompagnement des forces (systèmes d’information et de communication, infrastructures de déploiement) et des forces spéciales;
  • La déflation d’effectifs liée notamment à la décroissance de la flotte C160 et à l’optimisation des états-majors (commandement des forces aériennes, SIMMAD, direction des ressources humaines, centre d’expertise aérienne militaire). 


Et d'annoncer que "sur la période 2018-2019, l’armée de l’air poursuivra la spécialisation engagée par pôle et conduira les mesures adaptées à l’évolution de ses capacités".

Pas grand chose de plus n'a attiré mon attention, mis à part le fait que le rattachement de la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées à la zone de défense et de sécurité Sud (et non plus Sud Ouest donc) a pour effet de faire basculer le poste de protection et de sécurité de la défense (PPSD) de Toulouse dans le périmètre de l’actuelle Direction zonale (DZ) Sud et Sud-Est de la DPSD.

Le document de 15 pages est librement consultable et téléchargeable ici.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire