vendredi 2 septembre 2016

Et le remplaçant du FAMAS dans l'armée française devrait être... le HK416 !

Un opérateur du 13e RDP armé d'un HK416 lors d'un exercice en Suède - EMA

C'est LA grosse rumeur de la semaine. Le contrat AIF (Arme Individuelle du Futur) aurait finalement été attribué par la France au fabricant allemand Heckler & Koch pour son fusil d'assaut HK416. Un marché historique qui concerne dans un premier temps 90 000 armes. 

Avec une notification du contrat prévu pour décembre 2016, on n'attendait pas forcément d'annonce avant l'automne... mais plusieurs bruits de couloirs insistants évoquent bel et bien un choix définitif : le remplaçant du FAMAS dans les armées françaises sera le HK416 !

Avec une Université d’Été de la Défense qui s'ouvre ce lundi à Paris, on peut légitiment espérer l'officialisation pour cette rentrée.

MAJ: on a appris pendant l'UED que l'officialisation était en attente durant le recours judiciaire (suspensif ) d'un des concurrents, qui conteste l'attribution du marché à HK.

Le HK416 - © WIKIPEDIA 

L'avis pour ce marché public avait été publié en mai 2014, et portait sur l'acquisition de 90 000 "armes individuelles futures" (dans un premier temps) destinées aux trois armées. Dans le détail, les exigences étaient:
  • la fourniture de 45 000 Armes Individuelles Futures version standard,d'armes Individuelles Futures version standard, 
  • 45 000 AIF version courte, 
  • 38 millions de cartouches de 5,56 x 45 mm d'exercice, 
  • 51 000 grenades de 40 x 46 mm basse vitesse anti-personnel/anti-véhicule,
  • 13 000 grenades 40 x 46 mm basse vitesse fumigène,
  • 28 000 grenades 40 x 46 mm basse vitesse d'exercice,
  • la fourniture d’accessoires, 
  • le système de soutien (moyens de maintenance, pièces de rechange, moyens d'instruction, formations et documentations techniques).
  • Enfin, le fusil doit pouvoir s'intégrer au système français FELIN.

Cinq fabricants s'étaient depuis déclarés et avaient été retenus par la DGA. Il s'agissait du croate HS Produkt avec son VHS2, de l'italien Beretta avec son ARX160, du suisse Sig Sauer avec son MCX, et des grands favoris,  le belge FN Herstal avec son SCAR et donc l'allemand Heckler & Koch avec le HK416.

Et si je parle de marché historique, c'est bien sûr car pour la première fois dans l'histoire, le fusil en dotation dans l'armée française ne sera pas "made in France". Diantre !
Le très singulier FAMAS (fusil d'assaut de la manufacture d'armes de Saint-Etienne) de Giat Industries dont la conception date des années 1970 n'est plus produit depuis la fin des années 90. Il montre de surcroît des signes croissants de vieillesse et malgré une architecture "bullpup" innovante* pour l'époque, doit être remplacé.

Le COS aus Sahel, équipé de HK416 depuis plusieurs années déjà - EMA





Une arme plébiscitée par les unités spéciales dans le monde 

Alors oui, nous pouvons regretter que la France doive s'équiper à l'étranger ce qui est loin de ses habitudes en matière de défense, elle qui tient tant à son indépendance stratégique.
D'autre part, certains verront avec amertume disparaître peu à peu un des symboles de l'armée française, un fusil FAMAS qui la caractérisait dans le monde (l'arme s'est très peu exportée).

Le HK416 s'avance pourtant avec une sacrée réputation ! Développé dans les années 2000 et uniquement disponible pour les agences gouvernementales et les organisations militaires, contrairement par exemple à son cousin américain (dont il est inspiré) le M4 de Colt, ce fusil d'assaut équipe au moins une vingtaine d'unités spéciales dans le monde, probablement beaucoup plus.
Parmi celles-ci, on citera bien sûr une grande partie des forces spéciales françaises, mais surtout l'unité la plus célèbre du monde, les Navy Seals américains. Le HK416 est en effet le fusil avec lequel a été menée l'opération "Neptune's Spear" le 2 mai 2011, opération qui a vu l'élimination par la Seal Team 6 d'Oussama Ben Laden.

Et si l'arme rencontre un tel succès, c'est qu'elle se montre particulièrement adaptée aux conflits modernes, notamment s'agissant de sa fiabilité et de son usure (je vous laisse le soin de consulter sa fiche technique !).
Elle dispose de plus d'une variante plus lourde - bien connue des unités d'intervention en France également - chambrée en 7.62, et donc plus adaptée au tir de précision, le HK417.

C'est la première fois que le HK416 serait adopté par des troupes dites "conventionnelles" à l'échelle de toute une armée (MAJ: exception faite de la Norvège qui a commandé 8200 unités en 2007 me fait remarquer un lecteur).

Dans la lutte finale contre le SCAR-H, que l'on voit aussi régulièrement dans certaines unités spéciales françaises, il apparaîtrait que ce dernier ait montré trop de petits défauts récurrents.


Attendons donc l'officialisation et un éventuel calendrier signifiant la progressive entrée en service du nouveau fusil de l'armée française. 

COS au Sahel - EMA
Intervention du COS à Ouagadougou en janvier 2016
 *Le système bullpup place le chargeur derrière la poignée, apportant comme principal avantage le fait que l'arme peut être compacte tout en gardant un canon d'une longueur standard pour un fusil d'assaut. Nombreux sont ceux qui ont vu dans cette architecture le fusil du 21ème siècle.


1 commentaire: