lundi 12 septembre 2016

Programme des Journées du Patrimoine 2016 en zone sud-ouest

L'Hôtel du Quartier Général à Bordeaux sera exceptionnellement ouvert au public les 17 et 18 septembre

Ce week-end, les 17 & 18 septembre, ce sont les 33ème éditions des Journées Européennes du Patrimoine. Une belle occasion pour découvrir ou redécouvrir de nombreux lieux, et notamment certains du Ministère de la Défense. Un Ministère qui ouvre ses portes partout en France, et qui peut se vanter d'un certain succès auprès du public: il avait reçu plus de 200 000 visiteurs.

Pour cette 33e édition, c'est une centaine de sites que la Défense, deuxième acteur culturel de l’État, vous invite à découvrir, pour certains de hauts-lieux de l'histoire militaire française.

On dénotera l'effort consenti quand on connaît le climat actuel très tendu autour des sites.

Cette année le thème de l’événement est la citoyenneté, avec donc un certain nombre d'animations autour du civisme.

La liste complète est disponible ici, mais nous nous concentrerons sur la région Nouvelle Aquitaine ! Je ne retranscris que l'essentiel, mais tous les détails (accès; horaires; animations; ou certains sites qui demandent une inscription obligatoire par exemple) sont sur le portail du Ministère.


Bordeaux

  • Hôtel du Quartier Général 
L’Hôtel du quartier général (HQG), avec son architecture monumentale caractéristique du 19e siècle, est implanté à Bordeaux à proximité de la cathédrale Saint-André, du Palais de Rohan (l’Hôtel de ville) et de l’Hôtel de Nesmond, résidence officielle du préfet de région. L’HQG a été édifié en 1887 pour accueillir dans un premier temps le général commandant le 18e corps d’armée. Lieu de mémoire des heurts et malheurs de la France durant les deux conflits mondiaux du 20e siècle, l’HQG accueille l’officier général de la zone de défense et de sécurité Sud-Ouest, chargé notamment, en liaison avec le préfet de zone de défense, de la préparation et de la gestion des crises en Nouvelle Aquitaine.


Cognac

  • Base Aérienne 709
Les missions de la base aérienne 709 sont centrées autour de deux unités : l’école de pilotage de l’armée de l’air et l’escadron de drones 1/33 « Belfort » . Dans le cadre d’exercices particuliers, la base aérienne accueille des unités de passage tout au long de l’année : détachement de l’école de pilotage de base belge, campagnes de sauts au profit de l’armée de terre et des forces spéciales, campagne de tir de l’aéronautique navale et permanence opérationnelle.


Dax

  • Musée de l'ALAT et de l'hélicoptère
Le musée de l'hélicoptère présente sur une surface de 3000 m² plus d'une vingtaine d'aéronefs.

Animations:

Une quinzaine d'appareils supplémentaires sont exposés dans un deuxième hangar ouvert exceptionnellement pour les Journées Européennes du Patrimoine.


Mont-de-Marsan

  • Base aérienne 118 Colonel Rozanoff – Espace Rozanoff
Créé en juin 2006, l’espace Rozanoff est un véritable espace patrimonial dédié, non seulement aux activités de la base aérienne 118 et du CEAM, mais aussi à l’histoire de l’aéronautique montoise. Le musée s’ouvre sur les années de folle passion pour l’aviation au début du XXe siècle, à travers les exploits de quelques pilotes célèbres. Si le musée permet aux Montois de découvrir l’histoire de leur ville, il permet aussi à tous les visiteurs d’avoir un aperçu des activités de la base de Mont-de-Marsan de 1945 à aujourd’hui. L’histoire de la base aérienne 118, maillon fort de la défense nationale, est chargée de citoyenneté. Les aviateurs et les aviatrices qui ont fait et continuent de faire vivre la BA 118 nous offrent l’opportunité d’appréhender la construction citoyenne sous l’angle de la défense, au travers du patrimoine militaire. Ce dernier incarne des valeurs dans lesquelles tout citoyen peut se reconnaître, quelques soient ses origines. En cela, l’espace Rozanoff fait sienne la dynamique « Patrimoine et citoyenneté », impulsée dans le cadre de la 33ème édition des Journées européennes du patrimoine.Une grande salle d’exposition retrace l’histoire liée aux aéronefs et matériels expérimentés depuis plus de soixante ans sur la base par le CEAM, interface entre les mondes industriel et militaire. On peut découvrir la mission de surveillance aérienne assurée par la base de Mont-de-Marsan depuis plus de trente ans, au travers d’anciens ordinateurs de contrôle, de maquettes de piste et de poste de visualisation.

Animations :

- Sur le parking vous pourrez aussi y découvrir des aéronefs employés dans les forces à différentes époques.

- Visite commentée de l’espace musée

- Visite libre des avions exposés (Jaguar, Mirage F1, systèmes sol-air, …)


Saintes

  • BA 722 - L’École d’Enseignement Technique de l’armée de l’air 722
_______________


Note de l'auteur: le blog fait un break cette semaine ! Et moi un petit tour non loin de la rade de Toulon où j'espère apercevoir notre cher porte-avions (qui appareillera bientôt pour la Méditerranée orientale).




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire