mercredi 12 octobre 2016

L'Aquitaine sur le podium des revenus de l'économie de Défense (13% = 5 Mds€)


L'Observatoire économique de la Défense (OED), rattaché au SGA du Ministère de la Défense, a rendu dernièrement son "Annuaire statistique de la Défense". Une mine d'informations qui s'attarde notamment sur l'impact économique de la défense dans les territoires. 


Passionnés de statistiques et d'infographies ? Cet annuaire est fait pour vous ! Vous y trouverez les principales données budgétaires et comptables annuelles du ministère de la Défense, avec par exemple:

  • Les coûts de la politique internationale du ministère de la Défense;
  • Les dépenses de fonctionnement Les dépenses en énergie du ministère de la Défense;
  • La consommation pétrole et son coût pour le ministère;
  • Les bases de défense; 
  • La rémunération des personnels militaires;
  • Les principaux maîtres d’oeuvre de défense;
  • La base industrielle et technologique de défense (BITD);
  • Les exportations et importations françaises de matériels de guerre;
  • La recherche et développement;
  • Comparaisons internationales des dépenses militaires...

Et cette liste n'est pas exhaustive.


Nous nous attarderons particulièrement sur la large partie de l'annuaire consacrée au poids de la défense dans les régions. Le dossier dissèque la répartition des 39 milliards d’euros de revenus qui irriguent le territoire national.
Les régions y sont même classées selon leur profil, c'est à dire selon les activités liées à la défense nationale qu'elles abritent.

Sans surprise, on retrouve trois régions majeures qui se partagent 55 % des revenus de la Défense, à savoir la région parisienne, de Provence-Alpes-Côte d'Azur et la Nouvelle Aquitaine qui représente elle 12,8% des retombées économiques du secteur, soit 4,992 Milliards d'euros.

Et comme en gastronomie, chaque région a ses petites spécialités. En Aquitaine, ce sont la "construction aéronautique et spatiale", la "R&D en autres sciences physiques et naturelles" (ex: le laser mégajoule), et la "réparation et maintenance d'aéronefs et d'engins spatiaux" (MCO).

Enfin, pour information, sachez que les armées françaises attendent en 2017 - dans les grandes lignes - la livraison d'une FREMM, d'un Rafale (seulement), 6 hélicoptères Tigre, 9 NH90, 3 A400M Atlas, un C130J, 372 missiles AASM (!), 12 missiles Exocet, 25 missiles Aster, ou encore les 5340 premiers HK-416.


Pour consulter l'annuaire, cliquer ICI. Et je vous laisse avec un avant goût du contenu.








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire