vendredi 21 octobre 2016

Le groupe aéronaval russe au large de la France ce vendredi


Pour la première fois depuis des lustres, la Manche va voir passer une véritable armada russe. Huit navires qui constituent le groupe aéronaval du porte-avions Kuznetsov. Le bâtiment amiral de la flotte du nord, le croiseur nucléaire Pierre Le Grand, est également du voyage. Ils passeront dans la Manche et au large de la France ce vendredi.

Photos prises au large de la Norvège par la marine norvégienne. A l'heure où j'écris ces lignes, le "Kuz" est au large de l'Angleterre et des Pays Bas.
Enfin, je ne résiste pas à la tentation de finir la semaine sur une actualité navale, encore une. L'air de la mer aura donc plus que jamais soufflé sur le blog ces derniers jours !


Que tout le monde se rassure, nous ne sommes pas dans un Tom Clancy ! Malgré le climat est/ouest pour le moins tendu, cette impressionnante manœuvre de la marine russe n'a pas pour but - principal - de provoquer l'OTAN, ou de menacer quiconque en Europe (c'était en revanche plus flagrant pour d'autres manœuvres aériennes récentes).
Si le groupe aéronaval du porte avions "Amiral Kuznetsov" longe actuellement les côtes d'Europe, c'est qu'il s'apprête à intervenir dans le conflit syrien. Et n'étant pas basé en mer Noire, il lui faut gagner la Méditerranée depuis la Sibérie.

Sur le blog: Les Rafale de Mont-de-Marsan alertés face aux bombardiers stratégiques russes



Parmi le GAe russe, on notera la présence d'un des fleurons de la flotte du nord, le croiseur à propulsion nucléaire Pierre le Grand, presque aussi grand que le porte-avions.
On a également pu voir des entraînements de chasseurs MIG sur le pont et autour du Kuznetsov.

Ces mouvements étaient annoncés depuis des semaines, mais cela n'a évidemment pas empêché les médias, britanniques surtout, de réagir avec une vive inquiétude. En lisant la Une des tabloïds londoniens, on se croirait revenu en pleine Guerre Froide.


Très active, la presse britannique nous livre de jolies cartes. Ici le Daily Mail.

Le Daily Mail ne mentionne pas la Marine Nationale, mais celle-ci sera bien au rendez-vous !



Et si la presse montre une telle excitation, c'est aussi car le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a étalé au grand jour depuis Bruxelles toutes les inquiétudes de l'alliance. Cette dernière n'apprécie guère cette démonstration de puissance des russes, et encore moins leurs velléités expéditionnaires. C'est en effet la première fois que le Kuznetsov s'en va en guerre, lui qui fut lancé en 1985, à la veille de la chute du Mur.

Sur le terrain, les opérations suivent leur cours selon les procédures prévues. La marine norvégienne, la première à "intervenir", a fait le constat de relations très amicales avec le groupe aéronaval russe. C'est ensuite la Royal Navy britannique qui a pris le relais avec les HMS Duncan (Destroyer Type-45) et Richmond (Fregate Type-43).


En France, la Marine Nationale se tient bien sûr prête à accueillir nos amis russes et à les escorter tout à fait cordialement le long de ses eaux territoriales. Puis ce sera au tour des espagnols. Un véritable ballet naval comme on n'en avait pas connu depuis longtemps.

Aucun détail sur les moyens français - dont le groupe aéronaval est déjà en Méditerranée Orientale - qui seront employés, la préfecture maritime de Brest qui communique sur le sujet est restée très évasive à cette heure. Même si le danger est nul, et la procédure dite "de routine", l'envoi d'un ou plusieurs fleurons demeurerait un geste fort.


Quoiqu'il en soit, la sortie de cette armada russe, quand on connaît le rôle diplomatique d'un porte-avions, est une nouvelle démonstration de force de la part de Vladimir Poutine. En est pour preuve toute l'excitation que cela provoque en Occident ! Aussi son apport opérationnel risque d'être en revanche plutôt limité...
La manœuvre est jugée, de plus, particulièrement risquée par les USA s'agissant du Kuznetsov, en raison de l'état inquiétant d'un bâtiment qui a connu de graves avaries dans la période récente.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire