mercredi 30 novembre 2016

A Cognac, « Cartouche Doré » rentre en hibernation


Triste nouvelle du côté de Cognac avec la mise en sommeil de la patrouille « Cartouche Doré » le 24 novembre, en raison de contraintes budgétaires. Elle existait depuis près de 27 ans.

Cette petite patrouille - peu connue il est vrai - constituée de trois TB-30 Epsilon fut fondée en 1989 à l’occasion des 100.000 heures de vol de cet avion d’entraînement mis en service au Groupement École (GE) 315 de Cognac.

Alors qu'on lui prédisait un destin très court sur la base aérienne 709 de Cognac-Châteaubernard, « Cartouche Doré », c'était son surnom, a tenu bon jusqu'à aujourd'hui, où les budgets serrés de l'Armée de l'air auront eu raison d'elle finalement.
Ses avions TB-30 seront retirés du service au profit des nouveaux Pilatus qui serviront à la formation des pilotes de chasse français.

En France et dans le monde, elle aura émerveillé le public, et justement porté le titre d' "ambassadeur" de l’armée de l’Air, faisant par la même occasion la renommée de l’École de pilotage de l’armée de l’Air (EPAA).

On se remémorera également que la patrouille a perdu deux pilotes au cours de son histoire: le lieutenant Christophe Farnier en 2004, mort en service aérien commandé au cours d’une mission d’instruction... et le lieutenant Xavier Chavarot, lors d’un vol d’entraînement en 2007.

Voici le message publié par la patrouille pour sa "mise en sommeil":


Chers fans, chers amis, 
Comme vous en avez sûrement eu vent, notre belle patrouille « Cartouche Doré » vient d'être mise en sommeil provisoire. 
D'un lancement qui se devait éphémère en 1989, nous avons grandi, et appris le métier de démonstrateur, exigeant mais passionnant. Nous avons, le long de ces 27 années magnifiques, démontré le savoir-faire professionnel et technique de l'armée de l'air, de la France, de l'aéronautique « bleu-blanc-rouge ». 
Une aventure riche en rencontres, en émotions et en découvertes. 
Nous avons parcouru de nombreux pays d’europe, pour faire rayonner le niveau d'excellence dispensé au sein des écoles de notre belle armée. Une noble mission qui aura fait naître, sans aucun doute, des vocations et des rêves. 
Nous avons aussi subi la perte de pilotes d'exception, décédés en service aérien commandé dans l'accomplissement de leur mission. Ils étaient passionnés par ce beau métier et sont partis beaucoup trop tôt ! Nous ne les oublierons jamais. 
Notre mission s'arrête là, provisoirement. D'autres nous attendent déjà, celles de l'engagement important de l'armée de l'air dans les conflits actuels de notre pays. 
Nous espérons que ces 27 années de présence auront été aussi riches pour vous qu'elles l'ont été de notre côté. Nous partons le cœur rempli d’émotions, mais avec le sentiment du devoir accompli. 
Nous vous remercions pour ce que vous nous avez apporté, pour votre soutien, pour votre présence, pour votre partage. Continuez à vivre cette passion inébranlable que vous nous avez montrée pour l'aéronautique militaire. 
Cartouche Doré dort à présent, mais d'un sommeil léger, l'esprit « Doré » demeure.

A tous nos frères d'armes, à ceux qui nous ont accueillis, à vous: merci !!!

Et alors que les patrouilles les plus prestigieuses abordent une période charnière, nous nous délecterons en consolation de ces impressionnantes images de la Patrouille de France, dont les Alpha Jet ont volé en formation avec.... les "Jetmen" ! Une vision du futur ?



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire