jeudi 15 décembre 2016

L'usine Safran Helicopters Engine (Turbomeca) met un pied dans le futur


Safran Helicopter Engines (ex Turbomeca) inaugurait au début du mois sa nouvelle ligne d'assemblage entièrement automatisée au sein de son usine mère de Bordes dans les Pyrénées-Atlantiques. Une innovation qui confirme la place de leader du groupe dans le cadre du programme que l'on surnomme "usine du futur".

La première ligne de fabrication automatisée de pales de turbines de d'hélicoptères a été inaugurée ce 2 décembre à Bordes, en présence d'Alain Rousset, président de la Nouvelle-Aquitaine.

Un projet lancé il y a 4 ans et qui couvre pas moins de 900 m2. On évoque une ligne qui pourra produire chaque année 100 000 pales, soit plus vite, et moins cher, pour un produit pourtant extrêmement délicat à fabriquer en raison des contraintes importantes auxquelles il est soumis. Toutes les phases sont comprises dans la manœuvre automatisée: usinage, revêtement, polissage, contrôle tridimensionnel, ébavurage, gravage et traitement thermique.

Initié en 2010 chez Safran, le projet d'Usine du futur ou "Cap 2020" a pris une telle envergure qu'il est devenu une cause au plan national, et notamment pour la Région Aquitaine. 

Prochaine étape après Bordes, le site landais de Tarnos où évoluent 1500 salariés. 60 millions deuros y sont actuellement investis pour une usine du futur de 22 hectares qui sera livrée en 2018.

Aussi sur le blog: L'usine du futur de Turbomeca à Tarnos pour l'été 2018



Safran Helicopter Engines, consacre 15 % de son CA à la R&D, un record en Europe. Et avec l’inauguration de cette nouvelle ligne, labellisée « Vitrine Industrie du Futur », la direction espère générer une véritable rupture en termes de compétitivité et d'agilité en production. 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire