mardi 6 décembre 2016

Sciences Po Bordeaux reçoit l'astronaute Jean François Clervoy

Jeudi 8 décembre à 17H, l'IEP de Bordeaux reçoit  pour l'un de ses désormais traditionnels grands oraux, l'astronaute français Jean François Clervoy, qui par trois fois, aura volé à bord des navettes spatiales américaines Atlantis et Discovery. Il préside aujourd'hui Novespace, société qui met en oeuvre depuis Mérignac le très fameux Airbus "Zero-G".
En cette période, où grâce à la mission de Thomas Pesquet au sein de l'ISS, le vol habité est au centre de l'attention de nombreux français, Jean François Clervoy viendra faire partager son expérience aux étudiants de Sciences Po Bordeaux.

Communiqué:
Jean-François Clervoy - Astronaute de l’Agence Spatiale Européenne,  président de Novespace
Membre du corps des spationautes européens depuis 1992, ingénieur général de l’armement, Jean-François Clervoy est Polytechnicien (X 81) et diplômé de l’ENSAE (Sup’Aéro) en 1983. Intégré au Johnson Space Center de la NASA en 1992, Jean-François Clervoy va voler deux fois à bord de la navette spatiale Atlantis et une fois dans Discovery. Pour ce troisième vol (STS 109), entre le 19 et le 27 décembre 1999, il est ingénieur navigant, autrement dit l’un des deux pilotes. Il totalise 675 heures dans l’espace. Il préside aujourd’hui la société Novespace, filiale du CNES, qui est la seule en Europe à réaliser des vols paraboliques à bord d’un Airbus A.310 « Zéro G » reconstituant parfaitement les vols en apesanteur. Le « Zéro G » de Novespace est basé à Bordeaux-Mérignac. Depuis la création de cette activité « paraboles » en 1989 plus de 10.000 chercheurs du monde entier ont pu se livrer à des expériences en apesanteur. Jean-François Clervoy a été le spationaute européen qui a réparé le télescope Hubble victime de pannes à répétition dans l’espace. C’est un formidable conteur qui présente, mieux que quiconque, la Terre vue de l’espace et l’espace vu de la Terre avec une verve et une passion toujours recommencées.
En partenariat avec le Crédit Mutuel du Sud Ouest et la librairie La Machine à Lire
Amphithéâtre Montesquieu | Sciences Po Bordeaux


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire