jeudi 26 janvier 2017

Journée commémorative de la disparition du capitaine Michel Croci sur la BA 106


Journée emplie d'émotions hier avec la commémoration sur la base aérienne 106 de Bordeaux -Mérignac de la mémoire du Capitaine Michel Croci, qui a donné son nom à l'enceinte. Michel Croci était pilote sur Jaguar. Son avion fut abattu au Tchad en 1984.

Vous êtes-vous déjà demandé d'où venait le patronyme des bases aériennes françaises. En ce qui concerne la base aérienne 106, le nom de Michel Croci fait référence à un pilote de chasse, alors commandant d'escadrille à Bordeaux, qui trouva la mort lorsque son chasseur jaguar fut abattu au Tchad en 1984. Sauf erreur de ma part, il s'agit du dernier pilote de chasse français mort en opération.

Une cérémonie en sa mémoire avait lieu ce mercredi 25 janvier. Vous y noterez qu'on avait pour l'occasion sorti un Jaguar du musée.

Le capitaine Michel Croci - Archives

Les anciens du 4/11 « Jura » et de la 11ème escadre de chasse se sont réunis sur la BA 106 pour commémorer la disparition du capitaine Croci. L'escadron de chasse 4/11 "Jura" était le quatrième escadron de la "11e Escadre de chasse" 11e escadre de chasse stationnée à Toul-Rosières où le capitaine Croci fut affecté, puis il fut recréé sur la base aérienne 188 de Djibouti. Il est alors, en 1973, le seul escadron de chasse outre-mer. Constitué de deux escadrilles, la SPA 158 « Serpentaire » et la SPA 161 « Sphinx », ses missions sont diverses : assaut classique, appui des troupes au sol, reconnaissance tactique, Défense aérienne à basse et moyenne altitude et participation à la force d’action extérieure. Dissous le 31 décembre 1978, il renaît dès le lendemain pour s’installer sur la base girondine, équipé d’avions de combat de type Jaguar. Le 9 février 1979, le commandant de la 11e escadre confie les fanions du Serpentaire et du Sphinx à leurs deux nouveaux commandants d’escadrille, le capitaine Croci pour la SPA 158 et le capitaine Goutx pour la SPA 161 

Toujours au 4/11, mais stationné sur la base de Bordeaux-Mérignac, le capitaine CROCI assure les fonctions de commandant de l’escadrille SPA 158, puis chef des opérations à partir du mois de Septembre 1982. Lors d’un détachement en Afrique, le 25 Janvier 1984, dans le cadre de l’opération MANTA, le capitaine CROCI trouve la mort en service aérien commandé. Le vendredi 3 Février, ses obsèques sont célébrées sur la base aérienne 106 de Bordeaux. La mention « Mort pour la France » est attribuée au capitaine CROCI par décision du ministre de la défense.

(source Armée de l'air)

Archives

D'autres photos de la cérémonie du 25 janvier 2017. La base aérienne 106 dont vous pouvez désormais suivre l'actualité sur Facebook.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire