mercredi 18 janvier 2017

Un ravitailleur de l'Armée de l'air se pose en urgence à Malte


Un avion-ravitailleur C-135 FR, de l'Armée de l'air, a été contraint de se poser en urgence à Malte en début de semaine. A ses côtés, deux Rafale de la 30ème escadre, basée à Mont-de-Marsan... qui revenaient vraisemblablement de Libye.

Après le tragique accident impliquant des opérateurs français à Malte en octobre, l'île méditerranéenne est de nouveau au centre de l'actualité du renseignement tricolore. C'est en effet un C-135 FR, avion ravitailleur de l'Armée de l'air ayant décollé de la base d'Istres, qui a dû se poser en urgence alors qu'il rejoignait deux chasseurs Rafale de retour de mission.
Sentant une vibration dans un moteur (l'avion en compte 4), les pilotes ont préféré la solution de sécurité et le "repli" sur l'aéroport de Malte.

Certains diront qu'avec cette panne qui tombe vraiment mal, le secret des missions menées par la France en Libye est trahi. Mais objectivement, cette dernière ne cachait plus la nature de ses activités depuis au moins un an.

Sur le blog: Des français en Libye


Mais si je cite cet incident peu commun c'est premièrement car le ravitailleur opérait aux côtés de deux Rafale de la 30e Escadre de Chasse chacun d’une nacelle Reco NG et de missiles air-air MICA. Une configuration légère dédiée à la reconnaissance pure. Les escadrons de la base montoise sont réputés pour leur capacité de renseignement aérien. On ne cite plus le Normandie-Niemen par exemple, qui oeuvre régulièrement au service du COS.

Deuxièmement, cette panne - même si cela arrive aussi aux avions récents - nous rappelle l'âge très avancé de nos ravitailleurs. Il est temps que les premiers A330 MRTT "Phénix" arrivent dans les forces aériennes ! Livraison à partir de 2018.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire