mercredi 22 mars 2017

A Bordeaux, Lyon et Brest, les armées mènent l'expérimentation "transport"



Le Service du Commissariat des Armées (SCA) publie sa nouvelle revue baptisée "Soutenir". Ce magazine d'information de 36 à 44 pages sur la vie des forces magazine d’information est disponible gratuitement sur internet.
On découvre notamment dans ce premier numéro une expérimentation destinée à soulager les personnels des armées au quotidien.

Couvrant les mois de mars et avril, ce webzine couvre des thématiques fondamentales..; à savoir la vie des forces, au quotidien. Ainsi, sont abordés tour à tour les actualités, la vie des organismes, un focus sur la digitalisation du soutien ou encore un Grand angle sur le soutien de l'homme dans les engagements opérationnels.
On y trouve également un entretien avec le CRC1 Marcotte sur la solde (les logiciels Louvois, Source Solde), ce qui ravira les amateurs de RH - et de fiasco donc.

La revue est disponible ICI en format pdf.


Ceci-dit, arrêtons nous sur un sujet en particulier, celui des transports au service des personnels de la défense. Le magazine aborde en effet dans sa rubrique "événement" le lancement de l'expérimentation "transport". Celle-ci est présentée par le CRG2 Marie-Noëlle Antoune, Sous-directrice filières à la direction centrale du service du commissariat des armées.

Nous avions ici effleuré cette question début 2016, lorsque nous évoquions la masse importante de personnels concentrés sur les bases de Mérignac (3000) et Cazaux (2700), deux enceintes séparées par moins d'une heure de trajet. Cela sans même parler des familles.

Un audit ayant démontré en 2015 que le système de transport concentrait de nombreuses lacunes, le Ministère de la défense a décidé de revoir son fonctionnement. L'expérimentation est menée auprès de onze groupements de soutien de base de défense (GSBdD) répartis sur trois zones géographiques que sont Brest, Bordeaux et Lyon.
"Nous devons donc les soulager d’un certain nombre de tâches à faible valeur ajoutée pour leur permettre de se concentrer directement sur le service qu’ils peuvent apporter directement au soutenu. La remise ou la récupération des clés d’un véhicule, le suivi du kilométrage ou la consommation de carburant, par exemple, sont typiquement le genre de tâches que les loueurs civils organisent bien plus efficacement que nous."

Trois objectifs sont visés : 

  • améliorer la qualité du service rendu; 
  • professionnaliser la fonction en développant les compétences des agents et un outil de pilotage performant;
  • maîtriser les coûts de la fonction. 

"Pour les soutenus, l’objectif principal est de rendre leurs déplacements faciles, rapides et efficaces. C’est pour ça que nous préférons parler d’une offre de mobilité et non d’une offre de véhicules. Dans le contexte budgétaire contraint qui est le nôtre, il s’agit donc de faire évoluer la demande de nos clients vers des solutions de mobilité les plus adéquates possibles, comme le train, le taxi, l’autocar ou même le covoiturage. Une autre priorité est de moderniser l’accès à nos services en matière de transport."


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire